Banque coopérative: NewB est-elle une banque pour vous?

|Posted by | Finances
Tags: , , ,

newb

Cela fait des semaines que vous entendez parler de la banque coopérative NewB mais vous n’avez pas vraiment compris de quoi il s’agit? Pas de panique, TopCompare.be répond à toutes les questions que vous vous posez sur NewB.

NewB, qu’est-ce que c’est?

Il s’agit d’un projet de banque coopérative belge. Ce projet de banque citoyenne, éthique et durable a vu le jour en 2011, en réponse à la crise économique de 2008. Elle souhaite miser sur la transparence, ne pratiquera pas la spéculation et réalisera des investissements soutenant l’économie locale, plus écologiques et respectueux des droits humains. Contrairement à la plupart des banques classiques, elle n’investira pas dans l’armement, les énergies fossiles, la déforestation ou encore le travail infantile. Le scan des banques classe ainsi les banques selon des critères éthiques. A l’heure actuelle, c’est Triodos qui arrive en tête du classement (la banque coopérative Crelan n’y est cependant pas représentée), tandis que les grandes banques belges arrivent en queue de peloton. 

En quoi cette banque est-elle différente de Triodos, Crelan ou CPH?

NewB est différente des autres banques solidaires ou éthiques actives sur le marché belge telles que Triodos Banque, Crelan ou CPH, notamment en raison de l’ampleur inédite du crowdfunding réalisé. Grâce à une campagne de communication bien rodée ayant provoqué un engouement citoyen et médiatique sans précédent, plus de 116.000 coopérateurs et 340 organisations ont investi dans NewB, ce qui lui a permis d’atteindre à la fin de l’année les 35 millions d’euros nécessaires à l’obtention de son agrément bancaire. La Wallonie a investi 1 million d’euros dans le projet, tandis que la Région bruxelloise a dépensé 400.000 euros pour soutenir le projet. La plupart des universités belges ont elles aussi participé à la collecte de fonds.

De plus, Crelan n’est devenue une coopérative que plusieurs dizaines d’années après sa création. Par ailleurs, il n’y aura pas d’actionnaire majoritaire chez NewB: chacun peut investir à partir de 20€ et ne disposera que d’une voix lors de l’assemblée générale de la coopérative, quel que soit son apport en capital. Les coopérateurs pourront ainsi décider à quoi servira leur argent en participant au processus de prise de décision. NewB s’engage également à respecter ses engagements sociétaux jusque dans le mode de gestion de l’entreprise. En effet, la banque ne proposera pas de voiture de société ni de bonus à ses employés.

NewB se rapproche davantage du modèle de Triodos, à la différence que Triodos n’est pas belge et ne propose pas de compte courant éthique et durable pour les particuliers. 

Enfin, contrairement à ces banques, NewB n’ouvrira pas d’agence physique et proposera des services 100% en ligne et sur mobile.

Quelles sont les prochaines étapes pour NewB?

Suite à cette levée de fonds, la Banque Nationale de Belgique (BNB) a fourni un avis positif à la Banque centrale européenne (BCE) le 21 janvier 2020 concernant l’octroi à NewB d’un agrément en tant qu’établissement de crédit. NewB a obtenu une licence bancaire ce vendredi 31 janvier, ce qui signifie que les investisseurs sont officiellement devenus des coopérateurs et verront leur investissement converti en parts coopératives ou actions.

NewB est donc officiellement devenue une banque. Elle figure désormais sur la liste des établissements de crédit agréés et les premiers clients devraient être en mesure d’y ouvrir un compte à l’été 2020.newb

Quels sont les risques d’investir dans NewB?

Il est possible d’investir dans NewB à partir de 20€. L’Autorité de Régulation des Finances en Belgique (FSMA) met cependant en garde les coopérateurs. En effet, tout investissement comporte des risques, mais la santé du secteur bancaire est particulièrement préoccupante. 

Les coopérateurs courent le risque de perdre une partie ou la totalité du montant investi. En cas de détérioration de la situation financière de NewB, ceux-ci pourraient ne pas être en mesure de récupérer leur investissement durant une durée indéterminée. A l’issue d’une période de blocage de trois ans, si la banque ne respecte pas les ratios de solvabilité ou le seuil de rentabilité requis, NewB devra procéder à une nouvelle levée de fonds, ou mettre fin à ses activités.

En bref, l’investissement dans NewB est assez risqué et les dividendes sont limités. Si vous souhaitez soutenir cette initiative durable, n’investissez pas plus que ce que vous êtes prêt à perdre.

Les tarifs proposés par NewB sont-ils intéressants?

Seuls les coopérateurs pourront ouvrir un compte, mais est-il intéressant de devenir client chez NewB? Cela dépend de votre situation personnelle. La banque NewB ne convient en effet pas à tout le monde. 

NewB propose actuellement des produits d’assurance via le groupe mutualiste d’assurance français Monceau. NewB propose également gratuitement (sous certaines conditions) la carte de crédit prepaid GoodPay. Celle-ci est biodégradable et permet de reverser 5 cents à une association choisie par le consommateur à chaque achat, sans impact financier pour lui. Elle peut être assortie d’une assurance au prix de 50€.

La banque proposera des comptes épargne non réglementés avec un taux d’intérêt de 0%. Dans le cas d’un compte épargne non réglementé, les banques ne sont pas tenues de respecter le taux d’intérêt de minimum 0,11%. D’ici 3 ou 4 ans, NewB pourrait toutefois lancer des comptes épargne réglementés. 

Le retrait d’argent en cash sera facturé 75 cents. Si le compte courant est gratuit, il faudra compter 20€ pour une carte de débit.

NewB ne devrait au départ proposer que des prêts à tempérament durables en vue de financer les travaux d’isolation, la mobilité douce ou encore les énergies renouvelables. Elle introduira ensuite progressivement d’autres produits, tels que des prêts hypothécaires.

Quel sera l’impact de l’arrivée de NewB sur les autres banques belges et sur vous?

Qu’elle soit l’expression d’un ras-le-bol citoyen ou le signe d’un véritable changement des mentalités, NewB représente une petite révolution dans le secteur bancaire belge. 

Depuis plusieurs années, le secteur bancaire mise sur les placements durables pour suivre les préoccupations plus responsables des citoyens. Si ces initiatives plus durables ont au moins le mérite d’exister, la frontière est parfois mince avec le greenwashing (un procédé de communication visant à donner à une entreprise une image de responsabilité écologique trompeuse).

L’arrivée d’une banque éthique dans le paysage financier belge poussera peut-être les banques traditionnelles à réaliser des investissements plus durables et à faire preuve de davantage de transparence. L’avenir nous dira toutefois si cette banque coopérative se cantonnera à un marché de niche ou deviendra une véritable alternative à la banque traditionnelle en se faisant une place au sein du secteur bancaire et dans le coeur des Belges…

Océane Ubaghs

A propos Océane Ubaghs

Passionnée d'écriture, de voyages et accro au shopping en ligne, Océane vous partage ses bons plans pour économiser de l'argent.