Livret d’épargne : ce que vous ont coûté les grandes banques

|Posted by | News
Tags: , ,

bonnes résolutions

Malgré des taux plus bas les Belges ont épargné presque le double pendant les 8 années qui ont suivi la crise financière comparé aux 8 années précédant la crise.

  • Chaque Belge économise : depuis la crise financière qui a débuté il y a environ 8 ans, l’argent sur les livrets en Belgique est passé de €155 milliards à €257 milliards, soit une croissance annuelle moyenne de 7%. Malgré la confirmation de la tendance à la baisse des taux d’intérêts après la crise financière, les Belges ont continué à épargner encore plus: depuis 2009 ils ont épargné presque le double par rapport aux années 2001-2008, alors que les taux d’intérêt étaient beaucoup plus élevés pendant cette période-là. Le montant placé a augmenté de €56 milliards entre les années 2001-2008, et de €102 milliards depuis 2009. Combien la passivité (ou devrait-on dire la paresse) du Belge moyen lui a-t-elle coûté en gardant son argent sur un livret classique ?

Comptes épargne

La fidélité des Belges envers les grandes banques leur a coûté €600 en moyenne depuis la crise financière

  • En 2009, une épargne de €30.000 sur un livret d’épargne classique (c’est à dire un compte  réglementé de la banque, où les intérêts annuels obtenus sont exemptés de précompte mobilier jusqu’à un certain montant) vous aurait rapporté en moyenne 0,22% de moins chez une des 4 grandes banques en comparaison avec les autres banques. Sur les 8 dernières années, un épargnant fidèle d’une grande banque a ainsi manqué l’occasion de gagner jusqu’à €600 de plus sur une épargne de €30.000. En bref, un Belge qui a laissé son argent sur un compte  classique d’une des grandes banques a manqué l’occasion d’obtenir un rendement de 2% de plus sur ses économies en 8 ans. Il semble que la fidélité des Belges envers les grandes banques leur a coûté de l’argent.
  • Les banques où votre argent aurait rapporté le plus sur un livret d’épargne classique sont les suivantes : BKCP, Deutsche Bank, Rabobank et Fortuneo. Chez ces banques, le rendement annuel moyen était supérieur à 1,5%. Les banques où votre argent aurait rapporté le moins sur un livret classique sont les suivantes : Axa, Crelan, CBC, Belfius, Delta Lloyd (Nagelmackers) et Fintro. Le rendement annuel moyen que proposaient celles-ci était inférieur à 1%.

Une gestion active de votre livret aurait pu vous rapporter jusqu’à €4.000 de plus

  • Bien que les taux d’intérêt soient tombés très bas depuis la crise financière, il était possible d’obtenir un bon rendement sur votre épargne sur un livret à haut rendement (c’est à dire un compte épargne réglementé qui offre le plus haut rendement chez une banque et où les intérêts annuels obtenus sont exemptés de précompte mobilier jusqu’à un certain montant). Si en janvier 2009, vous aviez €30.000 sur votre livret et que vous ne versiez ni ne retiriez de l’argent jusqu’à fin 2016, le compte Fortuneo Fidelity Plus vous aurait offert le rendement le plus élevé (soit un rendement annuel moyen de 2,23%). En revanche, sur le compte épargne d’Axa vous auriez obtenu le rendement le plus bas sur le marché (soit un rendement annuel moyen de 0,72%). Entre les années 2009-2016 cela représente une différence de plus de €4.000 en intérêts.
  • En moyenne, un compte classique vous aurait rapporté 0,34% de moins qu’un livret à haut rendement. Avec une gestion active de vos épargnes, vous auriez gagné €900 de plus en moyenne, une différence qui pouvait s’élever à €4.000 dans le meilleur des cas (comme mentionné ci-dessus).
  • Sur le graphique (dernière page) vous trouverez un aperçu du montant des intérêts que vous auriez obtenus chez les différentes banques sur une épargne de €30.000 placée le 1ier janvier 2009 (sans avoir versé ou retiré de l’argent). Nous concluons que :
  • Sur le compte à haut rendement Fidelity+ de Fortuneo vous auriez obtenu le plus d’intérêts sur votre épargne de €30.000. Ces derniers s’élèvent à environ €5.800, soit un rendement annuel moyen de 2,23%. En revanche, le compte classique d’Axa vous aurait rapporté le moins d’intérêts (environ €1.775 avec un rendement annuel moyen 0,72%).
  • Ce n’est pas parce que le taux sur le produit classique est bas chez une banque, que cela est également le cas pour le taux sur un compte épargne à haut rendement. La différence entre le taux annuel moyen du produit classique et d’autres comptes épargne est le plus élevée chez Axa, avec une différence qui s’élève à plus de 1%.

Si début 2009, vous aviez pris le risque d’investir €30.000 en bourse ou sur un compte à terme sur 10 ans, cela vous aurait rapporté respectivement €14.500 et €7.500 de plus en moyenne que sur un livret classique.

  • Si début 2009, vous aviez pris le risque d’investir €30.000 dans le BEL20 via un fonds, cela vous aurait rapporté €18.000 en tenant compte des impôts sur les gains et de la taxe boursière. Cela signifie environ €14.500 de plus que sur le compte classique ‘moyen’, soit un rendement annuel net moyen de 6%.
  • Si début 2009, vous aviez placé vos économies de €30.000 sur un compte à terme ‘moyen’ sur 10 ans, avec un rendement net de 4%, vous auriez gagné €10.500. Ceci représente environ €7.500 de plus que sur un livret classique moyen, soit un rendement net annuel moyen de près de 4%.

Comptes épargne

[1] Si un compte a été clôturé entre la période 2009-2016 nous supposons que les taux d’épargne sont restés stables, car nous ne pouvons pas dire avec certitude que l’épargne sur ce compte a été transférée automatiquement sur un autre produit d’épargne ou si cette épargne continuait à rapporter des intérêts sur le même livret.

[2]Pour certains comptes épargne (le produit Online de BNP Paribas Fortis,  Internet et Fidélité de Belfius, les livrets de Centea, le compte Plus d’Axa, le Gold de Record Bank et le compte épargne Loyalty de BKCP) mentionnés dans cette aperçu, il n’est plus possible d’en ouvrir un nouveau. Mais votre épargne existante rapportera toujours des intérêts.

[3]Lorsqu’il manque des données de début 2009 sur des comptes épargne à haut rendement, nous faisons l’hypothèse que la différence entre le taux d’un produit classique et d’un produit à haut rendement chez la même banque reste constante au fil de temps. Cette hypothèse est faite pour les comptes suivants : Plus d’Axa, E-Fidelity de Deutsche Bank, le E-compte épargne de Bpost Bank, Loyalty de BKCP, Superior Plus de Delta Lloyd, Plus Account de Rabobank et High de Keytrade.

[4]Lorsqu’il y a plusieurs comptes épargne à rendement élevé chez une certaine banque seul le livret avec le rendement le plus élevé début 2009 est inclus.

[5]Des institutions financières qui ont lancé leurs produits d’épargne après janvier 2009 (MoneYou, NIBC, MeDirect, etc.) n’ont pas été inclues dans ce tableau, étant donné que cette analyse se focalise sur la période depuis la crise financière.

[6] Pour le compte Vlot d’Axa vous n’avez plus la possibilité de souscrire à ce compte depuis 5/2015 et nous supposons que les taux d’intérêt sont restés stables car il n’était pas clair quand l’épargne à été transféré vers le compte I+ (Qui a probablement causé une surestimation des taux d’intérêt).

[7] Pour le compte Spaarplus vous n’avez plus la possibilité de souscrire à ce compte depuis 8/2015 et nous supposons que les taux d’intérêt sont restés stables car il n’était pas clair quand l’épargne à été transféré vers le compte I+ (Qui a probablement causé une surestimation des taux d’intérêt).

Rui Trindade

A propos Rui Trindade

Jeune passionné par les finances personnelles, Rui tient à coeur de vous faire partager ses meilleurs conseils et astuces pour vous aider dans votre vie quotidienne.