3 conseils pour bien anticiper son départ à la retraite

|Posted by | Finances
Tags: , , ,

départ à la retraite

SPONSORISÉ PAR ING

Bien que les Belges soient friands d’un départ anticipé à la retraite, l’âge légal de la pension est bel et bien de 65 ans. Il est important de bien s’y préparer afin de profiter au maximum de ces futures années. Les salariés et les indépendants ne recevront pas le même montant chaque mois : alors que les premiers bénéficieront d’en moyenne 1.100€ brut, les seconds devront se contenter de 900€ mensuels. Voici quelques conseils qui vous permettront d’attaquer ce nouveau chapitre de votre vie en toute sérénité.

Vérifiez votre épargne et vos cotisations

L’aspect financier du départ à la retraite en inquiète souvent plus d’un. Il est donc important d’avoir une bonne connaissance de votre portefeuille d’épargne et de vos cotisations. Le montant mensuel de votre pension sera calculé selon le nombre d’années de carrière, votre âge lors de votre départ de la vie active, votre statut professionnel ainsi que votre situation familiale.

Si vous souhaitez prendre du temps pour vous avant 65 ans, il vous est possible de bénéficier d’une retraite anticipée. Cependant, sachez que le montant que vous recevrez chaque mois sera basé sur votre âge de départ et le nombre d’années de carrière. Généralement, plus vous aurez eu une longue carrière et de hauts revenus, meilleures seront ces mensualités. Lorsque vous avez eu une carrière complète, vous bénéficiez du taux plein. Cela signifie que grâce à vos cotisations durant toutes ces années, vous pouvez prétendre au montant maximum octroyé.

Par ailleurs, tout le monde le sait : la pension ne suffit pas forcément si vous souhaitez garder le même train de vie. Il est, par conséquent, important de vous renseigner au préalable sur celui qui vous sera octroyé afin de déterminer votre budget futur. Incluez également dans vos calculs vos fonds de pension ainsi que l’éventuelle assurance groupe octroyée par votre employeur.  Et vos économies, dans tout ça ? Ne les oubliez surtout pas ! Votre compte épargne, votre épargne-pension ou encore votre assurance vie sont un réel plus. Prenez donc contact avec votre banquier sans tarder afin de passer tous vos avoirs au peigne fin. Cela vous permettra d’être plus serein et d’être à même de prendre certaines décisions.

Construisez votre dossier

Documents, contrats de travail, fiches de salaire, … tout y passera ! Et oui, ces documents sont la preuve de votre activité professionnelle au cours de toutes ces années de carrière. Ils seront davantage nécessaires dans le cas d’une demande de retraite anticipée ou d’un retard de pension si vous souhaitez continuer à travailler après avoir soufflé vos 65 bougies.

Le cas échéant, si vous souhaitez prendre votre retraite à 65 ans, sachez que vous n’aurez pas beaucoup de démarches à effectuer. En effet, le processus sera en grande partie automatique : vous ne devrez fournir que quelques informations. Par contre, si vous êtes encore loin de cet âge, sachez que vous devrez travailler un an de plus étant donné que l’âge légal de la pension sera retardé à 66 ans en 2025 et 67 ans en 2030.

Préparer son départ du bureau

Qui dit départ à la retraite dit quitter son entreprise. Que vous souhaitiez partir à 65 ans ou avant, vous devrez prester un préavis. Que vous démissionnez ou que vous soyez licencié, ces délais sont d’application. Pensez donc à prévenir votre employeur à temps.

Voilà, votre date de départ approche à grands pas. Organisez un pot de départ avec vos collègues afin de pouvoir entamer cette nouvelle aventure et de profiter de ce qui s’offre à vous. Et oui, vous aurez tout le temps de vous consacrer à vos passions, au voyage, à la peinture. Vous pourrez également plus profiter de votre famille ainsi que de vos petits-enfants, si vous en avez. Une réelle liberté qui commence, sans autres impératifs que ceux qui vous tiendront à cœur.

En revanche, si vous faites parties des chanceux expatriés et que vous résidez à l’étranger, il y a certaines choses que vous devez impérativement prendre en compte lors de votre départ à la retraite. Tout d’abord, vous devez prévenir le Service Fédéral des Pensions de votre situation avant le jour-J. Ensuite, vous devrez prendre en compte certaines dépenses : la cotisation de solidarité, de maladie et invalidité (AMI) ainsi que, dans certains pays, le précompte professionnel permettant d’éviter la double imposition. Enfin, à moins que vous habitiez en Allemagne, en France ou au Pays-Bas, vous devrez envoyer annuellement un certificat de vie.

Si vous voulez testez vos connaissances sur le sujet, faites le test ici. En revanche, si vous souhaitez avoir plus d’informations, n’hésitez pas à contacter un conseiller financier qui sera en mesure de vous renseigner.

Pauline le Hardy

A propos Pauline le Hardy

Pauline est passionnée d'écriture et de découvertes et vous partage ses bons plans financiers pour économiser chaque jour un peu plus.