L’épargne jeune : commencer à préparer sa pension dès aujourd’hui

|Posted by | Lifestyle
Tags:

épargne jeune
En tant que jeune adulte, on a tendance à s’intéresser moins à l’avenir qu’à nos préoccupations quotidiennes. On se demande si l’on va être diplômé et si l’on va trouver un travail qui nous plaît, on ne pense par conséquent qu’au futur proche. Ainsi, épargner pour pouvoir financer les petites choses de la vie telles qu’une voiture ou un voyage, se préparer pour la pension (qui est dans une éternité) ne semble pas être d’actualité et ne présente que peu d’intérêt. Pourtant, il va sans dire qu’un jour nous partirons tous en pension et il est évident que pour vivre décemment, la pension versée par le gouvernement suffit rarement. Il est donc essentiel de commencer à épargner afin de s’assurer un revenu supplémentaire et il existe des formules d’épargne jeune prévues à cet effet. TopCompare.be vous explique dans cet article par où commencer.

Qu’est-ce que la pension ?

La pension est un revenu attribué à toute personne ayant exercé une activité professionnelle. Ce droit à la pension s’ouvre normalement à partir de 65 ans. En 2025, il s’ouvrira à partir de 66 ans et à partir 67 ans en 2030. Il est également possible de prendre, sous certaines conditions, une retraite anticipée à 62 ans (notamment d’avoir au moins eu 40 ans de carrière). Cependant, prendre une retraite anticipée peut avoir une conséquence sur le montant de la pension. En effet, ce dernier est notamment calculé selon la durée de la carrière. C’est pour cela que si celle-ci est plus courte le montant attribué le sera tout autant. Ainsi, dans le cas d’une carrière écourtée, l’épargne jeune s’impose afin de s’assurer un revenu confortable.

La pension pour les salariés et fonctionnaires

La pension retraite est attribuée en Belgique à toute personne ayant travaillé pour un employeur implanté ici. En effet, cette personne doit avoir exercé une activité professionnelle dans le cadre d’un contrat de travail en tant qu’ouvrier ou employé. Les professionnels tels que marins ou journalistes officiels sont également considérés comme des salariés. Par ailleurs, les fonctionnaires peuvent bénéficier de la pension retraite dans des conditions similaires à celles des salariés. La pension versée atteint généralement le montant minimum légal. Ce dernier varie en fonction du salaire, du nombre d’années travaillées, du statut ainsi que la situation familiale du retraité.

La pension pour les indépendants

Les travailleurs indépendants, de même que les salariés et les fonctionnaires, ont le droit à une pension. Celle-ci est également fixée à 65 ans. Il est aussi possible de prendre une pension anticipée ou tardive.

Cependant, cette pension reste assez insuffisante pour les retraités. Il faut prendre conscience que le niveau de vie des indépendants tend à progresser au fil des années. Par conséquent, il faudra une somme assez considérable pour maintenir le même niveau de vie à la retraite. C’est la raison pour laquelle la souscription à une pension complémentaire peut être un choix judicieux.

Découvrez nos 5 conseils spécial épargne jeune pour se préparer à la pension :

1) Planifiez dès maintenant !

Le présent ne dure qu’un temps ! Il est nécessaire de planifier et d’organiser sa situation financière. En effet, mieux vaux opter pour l’épargne jeune le plus tôt possible pour pouvoir ainsi profiter plus tard.

2) Prenez connaissance de l’existence de pensions complémentaires

Ces pensions complémentaires font partie du deuxième pilier du système de pension. Elles peuvent être souscrites par l’employeur au profit de ses salariés. En effet, certains employeurs offrent une assurance groupe à leurs employés. Elle permet aux salariés, via leur employeur, de constituer auprès d’un organisme financier un capital dont ils peuvent disposer à l’âge de la retraite. D’ailleurs, les salariés peuvent verser y des sommes supplémentaires pour augmenter leur capital pension.

Note

Ces pensions complémentaires peuvent également être souscrites par les travailleurs indépendants. Ces derniers peuvent opter pour la Pension Libre Complémentaire pour Indépendant. Cette dernière se décline en deux formes : la première basique et la deuxième appelée la Pension libre pour Indépendant Sociale (PLCI sociale). L’avantage commun à ces deux types de pension est que les primes versées sont déductibles des revenus imposables.

3) Constituez vous-même une pension complémentaire!

Il s’agit ici d’un troisième pilier qui consiste en la pension que les travailleurs constituent eux-mêmes en bénéficiant d’avantages fiscaux. En effet, il est possible d’épargner pour la pension via une assurance épargne, une épargne à long terme ou encore une épargne-pension. Ce triptyque gagnant correspond aux produits de la Branche 21, à savoir une formule d’épargne qui permet de placer son argent en vue de la pension et qui se distingue des comptes épargne classiques de par son risque minimisé, mais garantit au contraire un rendement supérieur à ces derniers.

Cette pratique permet – dans le cadre de l’épargne jeune pour la pension et dans le cas de l’épargne à long terme – de profiter d’une réduction d’impôt de 25%, voire 30% sur le montant déposé chaque année.

4) Utilisez l’épargne classique sans régime fiscal spécifique

Dans le cadre du quatrième pilier, un jeune peut épargner via un compte d’épargne traditionnel sans bénéficier d’avantages fiscaux et d’ainsi constituer soi-même son patrimoine. Cela peut être avantageux, surtout si vous commencez à épargner tôt. De plus, les premiers 1.880 euros d’intérêts sont chaque année exonérés de précompte mobilier.

Il est également possible de souscrire à des assurances-vie. On peut citer l’assurance-vie branche 23, impliquant des placements (actions, obligations, immobilier…), beaucoup plus risquée mais possédant un rendement potentiel plus élevé. Il peut par ailleurs être intéressant de penser à un investissement dans l’immobilier dans le but d’en tirer un revenu locatif.

Enfin, un investissement dans des fonds de placement peut être envisageable si l’on est prêt à prendre des risques avec son capital pour espérer atteindre un rendement élevé à long terme.

5) Investissez grâce à un prêt

Dans le contexte actuel de faible taux d’intérêt il peut être judicieux de souscrire à un prêt pour réaliser certains investissements rentables. Faire des travaux de rénovation dans votre bien immobilier vous permettra de le vendre ou le louer plus cher. Par ailleurs plus la durée de votre prêt sera courte, moins vous devrez des intérêts à la banque. N’hésitez pas à comparer les institutions financières pour trouver le prêt qui vous convient le mieux.

N’oubliez pas de profiter

Bien que l’organisation de votre pension soit très importante, il existe des formules d’épargne jeune pour vous faciliter la vie. N’oubliez pas de profiter des années qu’il vous reste avant d’atteindre cette période. Faites des choix judicieux pour l’avenir dans l’optique de passer vos vieux jours sereinement.

Leslie Charabie

A propos Leslie Charabie

Passionnée par les finances personnelles, Leslie vous fait partager ses astuces et conseils pour économiser et gérer son budget.