Pourquoi éviter d’être sur la liste noire de la Banque Nationale de Belgique (BNB) en 2020?

|Posted by | Carte de crédit, Prêt personnel
Tags: , ,

Banque nationale

C’est logique, lorsque vous demandez un emprunt, il faut ensuite que vous remboursiez vos dettes. Les conséquences du non-remboursement d’un prêt peuvent être très lourdes. En effet, si vous ne parvenez pas à rembourser la totalité de votre crédit, vous risquez de vous retrouver fiché sur la liste noire de la Banque Nationale de Belgique (BNB) pour défaut de paiement. Mais quelles sont les conséquences du non remboursement d’un prêt ? Et, lorsque c’est trop tard, que faire pour ne plus être fiché à la BNB?

Téléchargez notre guide spécialisé : Nous vous expliquons tout sur les dettes

1. La Centrale des Crédits aux Particuliers (CCP)

La CCP conserve toutes les informations relatives aux prêts, tels que les prêts hypothécaires et les prêts personnels. Cet organisme directement géré par la Banque Nationale de Belgique a pour objectif de lutter contre le surendettement, notamment au travers de sa tristement célèbre « liste noire ». Ainsi, lorsqu’elles accordent un prêt, les institutions financières ont pour obligation d’en informer la Centrale des Crédits aux Particuliers endéans les deux jours ouvrables. Elles se doivent également de la prévenir lorsqu’un client ne rembourse pas son crédit.

Mais tout le monde n’est pas concerné par la liste noire. En effet, si vous remboursez vos dettes dans les temps, vous n’avez aucune inquiétude à avoir. En revanche, si vous commencez à avoir du retard dans vos paiements, votre prêteur vous informera en temps et en heure des potentielles conséquences d’un tel acte. Et si vous ne parvenez pas du tout à payer votre crédit, il sera dans l’obligation d’informer la Centrale des Crédit aux Particuliers de votre défaut de paiement. Cela aura pour terrible conséquence que votre nom figurera sur la fameuse liste noire. Et la durée de fichage sur la liste noire de la Banque nationale de Belgique est longue : votre nom y figurera durant 10 ans !

Selon les chiffres de la CCP, il y avait 539.097 crédits défaillants, soit 4,8% des 11.263.145 prêts octroyés en Belgique. Cela représente un défaut de paiement de près de 3 millions d’euros. Sont majoritairement concernés les crédits à la consommation (prêts et ventes à tempérament ainsi que les ouvertures de crédit), avec plus de 500.000 défauts de paiement, ainsi que les prêts hypothécaires (environ 31.000 cas).

2. La liste noire

La liste noire de la Banque nationale de Belgique, aussi appelée « volet négatif », liste les situations menant à l’enregistrement d’un défaut de paiement. Elles sont au nombre de trois:

a. Les ventes à tempérament, les prêts à tempérament et le crédit-bail

En matière de finances, le terme de « crédit à la consommation » reprend trois types de prêts, à savoir :

  • Les ventes à tempérament concernent l’achat de biens dans un magasin au travers d’un prêt octroyé par le vendeur lui-même. Vous achetez, par exemple, un nouveau frigo américain et souhaitez le payer en plusieurs mensualités fixes.
  • Les prêts à tempérament regroupent tous les crédits spécifiques, tel que le prêt voiture, octroyé par votre institution financière.
  • Le crédit-bail (aussi connu sous le nom plus courant de location) concerne, par exemple, un leasing de voiture. Vous devez le rembourser chaque mois, mais vous pouvez l’acquérir pendant le bail ou en fin de contrat.

Mais comment ces crédits se retrouvent-ils en défaut de paiement ? Il existe deux cas de figure :

    • À l’échéance, les remboursements trimestriels ne sont que partiellement, ou pas du tout, payés.
    • Si une mensualité n’est pas totalement remboursée durant trois mois consécutifs.

b. Les ouvertures de crédit

L’ouverture de crédit est une réserve d’argent dont vous pouvez rapidement disposer en cas de nécessité. Vous avez la possibilité d’en avoir une notamment au travers d’une carte de crédit ou d’un découvert. Elles tombent en défaut de paiement lorsque le montant n’a pas été entièrement remboursé pendant trois mois d’affilée.

c. Les crédits hypothécaires

L’on parle d’un défaut de paiement pour les prêts immobiliers dont l’emprunt n’a pas été payé ou ne l’a été que partiellement durant trois mois après échéance. C’est également le cas si, après notification par lettre recommandée, le montant total n’a pas été remboursé. Vous vous retrouvez alors sur la liste noire de la Banque Nationale de Belgique. Mais il est possible d’être enlevé de cette liste. En effet, lorsque tout est rentré dans l’ordre et que les paiements ont été effectués, le prêteur doit en informer la Centrale des Crédits aux Particuliers (CCP). Vos informations resteront en revanche sur la liste noire pendant un an. Sachez toutefois que si la somme due n’est pas remboursée dans l’année, ces données y resteront pendant 10 ans.

3. « Je suis sur la liste noire, comment faire pour obtenir un prêt ? »

Si vous figurez sur la liste noire, il devient plus difficile d’obtenir un crédit. Lors de toute demande de prêt, les banques doivent en effet consulter cette liste afin de vérifier vos antécédents financiers.

Par ailleurs, la Banque Nationale de Belgique peut effectuer une saisie sur salaire afin de s’assurer du bon remboursement de vos dettes. Si cela n’est pas suffisant, elle peut également envoyer un huissier de justice afin de saisir vos biens mobiliers et immobiliers.

Lorsque vous figurez sur la liste noire, vous pouvez toujours tenter de faire appel à vos proches et à votre famille pour vous aider. Mais avant tout chose, il est essentiel de vous demander si empruter de l’argent est vraiment nécessaire.

Pensez à lire notre article: 6 conseils pour garder vos dettes sous contrôle

Pauline le Hardy

A propos Pauline le Hardy

Pauline est passionnée d'écriture et de découvertes et vous partage ses bons plans financiers pour économiser chaque jour un peu plus.