Voiture hybride : les banques vous aident à les financer

|Posted by | Automobile, Prêt

voiture hybride

Faciliter la transition écologique, tel était le point central des discussions de fin d’année entre le gouvernement et les banques. Le projet étant d’engager celles-ci à présenter plusieurs offres de prêts auto verts à leurs consommateurs. TopCompare vous explique ici les enjeux de ce modèle ayant pour but de favoriser le financement de voiture hybride.

Les prêts verts

L’année passée, les organismes bancaires n’ont cessé d’être mis sous pression par le gouvernement qui souhaitait faciliter les options de financement de véhicules dits “verts”, plus respectueux de l’environnement. Afin de mieux respecter leurs engagements vis-à-vis du réchauffement climatique et des émissions de dioxyde de carbone, les banques proposent désormais des offres permettant d’accroître la capacité d’emprunt pour les demandeurs de crédits auto. Avec l’appellation “prêts verts auto” ou “prêt personnel véhicule vert”, celles-ci vous aident à financer une partie, voire la totalité de l’achat d’un véhicule plus propre. Plus flexibles sur la durée de remboursement, ces crédits s’adaptent à la situation et aux besoins du consommateur en proposant des taux plus avantageux que dans le cadre d’un prêt auto classique. Par ailleurs, les banques se penchent également sur la question de l’intégration d’un préfinancement de la prime à la conversion à ce type de crédit.

Révision de la prime à la conversion

Établie en 2015, cette prime vise à remplacer les anciens véhicules par de nouveaux moins polluants. L’idée initiale était de permettre à un acheteur de bénéficier d’une prime pouvant atteindre les 2.500 euros, et ce en échange d’un “vieux” véhicule (moins écologique). Le montant de cette prime, valable pour les véhicules neufs ou d’occasion, est relatif aux performances d’émissions de CO2, ainsi qu’à la situation financière de l’acheteur.

Depuis le 1er Janvier, cette prime est désormais doublée pour les 20% de ménages les plus modestes, ainsi que les personnes ne payant aucun impôt mais parcourant quotidiennement un nombre important de kilomètres pour se rendre à leur lieu de travail (en général 60 km minimum).
Ayant également subi une considérable augmentation, la nouvelle prime à la conversion peut vous faire bénéficier jusqu’à 4.000 euros pour l’achat d’un véhicule thermique et jusqu’à 5.000 euros pour une voiture hybride ou électrique.

Quelques exemples d’offres existantes

Au Crédit Agricole, le Prêt Vert Auto vous permet d’emprunter (en fonction de vos capacités de remboursement) la somme dont vous avez besoin jusqu’à 50.000 euros. Vous êtes également libre de choisir la durée de votre remboursement, qui s’étend entre 6 et 84 mois.
À la Banque Postale, le remboursement de votre “prêt personnel” pour un véhicule hybride ou électrique peut s’effectuer sur une période allant de 12 à 60 mois, avec un taux débiteur fixe de 0,99% (nettement plus avantageux que les taux classiques compris entre 2,80% et 3,47%). De plus, aucun frais de gestion supplémentaires ne sont imposés et l’offre est d’ores et déjà en mesure d’intégrer la prime à la conversion de votre ancienne voiture.
Enfin, les banques comme La Caisse d’Épargne et la Banque Populaire disposent également de deux offres: Écureuil Auto Développement Durable (EADD) et AUTOVair. Ces deux programmes sont spécialement dédiés à l’acquisition d’un véhicule vert et proposent notamment des taux fixes et préférentiels, avec mensualités connues à l’avance, des montants d’emprunt jusqu’à 75.000 euros et une durée de remboursement s’étendant jusqu’à 72 mois (EADD), voire 120 mois (AUTOVair).

En somme, en 2019 les établissements bancaires travaillent à offrir plus d’offres permettant à leurs consommateurs de financer des voitures hybrides, en y intégrant également pour certains la révision de la prime à la conversion. C’est en leur donnant accès à une telle forme de financement que les banques permettront aux conducteurs d’acquérir des véhicules plus respectueux de l’environnement et de contribuer ainsi à la transition écologique.