Shopping : financer son projet avec un prêt

|Posted by | Finances, Prêt personnel
Tags: ,

financer son projet

Le crédit à la consommation et les facilités d’emprunt rendent la souscription à un prêt beaucoup plus facile. Trop, même ! En effet, un achat compulsif mène bien souvent à un surendettement, selon un article récemment publié dans l’Echo : le Belge a trop tendance à financer son projet avec un prêt.

Possibilités d’emprunt

Chaque jour, au travers des médias, des différents salons et enseignes commerciales, les Belges sont confrontés au prêt à la consommation. Et beaucoup succombent à la tentation. En effet, quoi de mieux qu’une petite somme rapidement octroyée pour acheter un smartphone dernier cri, une machine à laver ou encore un beau frigo américain et ainsi facilement financer son projet ?

Ainsi, l’ouverture de crédit est une première possibilité, généralement inclue dans les cartes de paiements des grands magasins, tels que Carrefour et Média Markt. Le taux d’intérêt appliqué est souvent bien élevé en comparaison avec les taux pratiqués par les institutions financières, mais n’est un inconvénient que si le détenteur de la carte ne rembourse pas le montant endéans trois semaines. Passé ce délais, et en cas d’échelonnement des paiements, le taux annuel effectif global est exorbitant. Par conséquent, avant de faire toute demande de carte de crédit, il est essentiel de bien comparer les offres des différentes institutions financières en Belgique. En effet, il faut prendre en compte son profil de dépenses et ses besoins. Shopping, Voyage, Classique et Étudiant sont quatre catégories vous permettant de profiter d’avantages et assurances divers et variés.

Un prêt à tempérament, par ailleurs, peut être une option intéressante pour financer son projet. Cela permet, d’une part, d’éviter les tentations grâce à une réserve d’argent qui semble infinie et, d’autre part, de profiter d’un crédit à taux plus avantageux. De plus, un tel financement permet de réaliser presque tous projets, de l’achat d’une maison à celui d’une voiture en passant par la prise en charge des études, l’organisation d’un mariage et bien d’autres encore.

Préférences des Belges

Le prêt à tempérament a fait un bond en avant au cours des cinq dernières années, selon le rapport 2017 de l’Union Professionnelle du Crédit (regroupant 95% des organismes de crédit présents en Belgique). Il ressort également de cette étude que le Belge achète et finance de plus en plus de projets non essentiels à crédit.

20132017Augmentation
Achats spécifiques175.000232.000+33%
Véhicules neufs168.000192.000+14%
Autres buts155.500186.000+20%
Véhicules d’occasion95.000107.000+13%
Rénovations28.00039.000+39%
Investissement économie d’énergie18.50039.000-14%


Les investissements à but d’économie d’énergie sont moins populaires parmi les Belges alors qu’il s’agit pourtant d’une plus-value apportée au bien immobilier. Ceux-ci se tournent ainsi davantage vers le crédit conso, plus rapide et facile qu’auparavant. De plus, ils sont nombreux à faire une demande de prêt via une application mobile. Chez
Hello Bank!, par exemple, le client peut emprunter entre 500€ et 2.500€ (à rembourser sur une période allant de 3 à 24 mois) pour financer un appareil électronique à un taux de 2,40%.

Limitations d’octroi

Bien que l’accès au crédit semble plus facile et presque illimité, il n’est pas permis dans tous les cas et ne permet pas de financer n’importe quel projet. Avant l’octroi d’un prêt, l’organisme financier va examiner la demande afin de s’assurer de la capacité de remboursement du client et de sa situation financière dans le but de minimiser les défauts de paiement, tel qu’a été le cas pour 10% des Belges au cours de ces cinq dernières années. Il semblerait également que 14% d’entre eux n’ait pas connaissance de l’existence de la liste noire de la Banque nationale de Belgique et 15% aurait déjà fait face à un refus de prêt. Il est cependant crucial d’éviter d’être sur la liste noire.

Par ailleurs, les banques permettent généralement au Belge de financer son projet, pour autant qu’il soit autorisé par la loi. En effet, font l’objet d’un refus stricte les achats d’objets illégaux, tels que les fourrures, armes, …

Conclusion

Il est de plus en plus facile de contracter un prêt. Mais est-ce réellement nous rendre service ? Il est effectivement crucial de garder à l’esprit que “Emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent”. Introduire une demande de prêt ou d’ouverture de crédit, si mal réfléchi, peut rapidement mener à la spirale infernale de l’endettement. Il est donc important de tout savoir sur les créances avant de se lancer et de financer son projet !

Afin de vous éviter de vous surendetter, vous pouvez suivre ces quelques conseils :

  1. Ne contracter un prêt que s’il est réellement nécessaire ou que le projet apporte une plue-value à votre habitation.
  2. Évitez l’ouverture de crédit et favorisez la vente ou le prêt à tempérament.
  3. Sachez que les taux promotionnels cachent généralement un taux élevé pour des échéances plus longues.
  4. Comparez les différentes offres de prêts afin de trouver celui qui vous correspond le mieux.
  5. Réalisez des simulations avec des montants et durées différents : un prêt de 10.001€ peut parfois être plus avantageux que pour 10.000€.

Vous disposez désormais de toutes les clefs en main pour effectuer des choix judicieux et en toute conscience.

Pauline le Hardy

A propos Pauline le Hardy

Pauline est passionnée d'écriture et de découvertes et vous partage ses bons plans financiers pour économiser chaque jour un peu plus.