Testez le multibanking grâce à KBC Mobile !

|Posted by | Finances
Tags: , ,

kbc mobile

KBC est la seconde plus grande bancassurance en Belgique. L’institution financière possède une présence régionale et on la retrouve sous plusieurs noms : KBC en Flandre, CBC en Wallonie et KBC Brussels à Bruxelles. Cette année, KBC innove et ajoute à son application KBC mobile une nouvelle fonctionnalité qui ne vous laissera pas de marbre.

L’application KBC Mobile

L’application KBC Mobile est gratuite et peut être téléchargée sur l’App Store et Google Play. Elle permet, comme la plupart des applications bancaires, de consulter le solde de comptes courants et d’épargne, gérer ses opérations bancaires quotidiennes et payer en ligne. En revanche, l’application KBC mobile se démarque en proposant des fonctionnalités en avance sur leur temps. Voici un aperçu de ces options :

  • L’option MobilePay permet d’effectuer des transferts entre smartphones au moyen d’un QR code créé dans l’application, mais aussi de payer en ligne chez les enseignes partenaires de la banque.
  • MobileCash permet de retirer de l’argent sans dégainer sa carte : il suffit de scanner le QR code du distributeur de billet KBC, CBC ou KBC Brussels avec son smartphone afin d’obtenir les billets.
  • Grâce à Doccle, vous avez accès à un service d’archivage numérique de vos documents et payez à travers les applications KBC Mobile ou KBC Touch.

Côté emprunt, la banque met tout en oeuvre pour faciliter la vie à ses clients en offrant les outils et services suivants :

  • Un service d’assistance concernant les dépenses liées à votre logement, comme par exemple un versement dû à un contracteur ou un fournisseur et dont l’argent doit être puisé dans votre crédit logement. Après avoir chargé votre facture sur l’application, KBC s’occupe du transfert pour vous.
  • Un outil de simulation en ligne vous permettant d’obtenir le taux applicable dans le cadre d’une demande de prêt à tempérament en à peine quelques minutes !

Il est donc clair que la banque a pour stratégie une intégration digitale de ses services et en ce faisant, souhaite se rendre accessible à tous. En outre, KBC a bien compris que l’utilisateur a aujourd’hui plus de choix et n’hésite pas à comparer en ligne pour trouver le meilleur service. Et si nécessaire, à quitter sa banque ou même être client chez plusieurs institutions financières. C’est donc dans ce cadre que la banque se lance dans le multibanking.

KBC : première banque en Belgique à offrir le multibanking

Depuis fin Mars 2018, KBC développe dans son application KBC Mobile une nouvelle fonctionnalité permettant à ses clients d’avoir accès au solde de comptes courants personnels et professionnels détenus chez des banques concurrentes. Cette démarche s’inscrit notamment dans le cadre de la directive PSD2 relative aux services de paiements visant à changer le paysage financier européen en facilitant les paiements d’un pays à un autre et à ouvrir le marché à de nouveaux services financiers orientés vers le digital (entreprises dans le secteur de la Fintech).

L’application, qui a été testée personnellement par plus de 1.000 employés de KBC, permet pour l’instant d’ajouter des comptes détenus chez Argenta, ING, Belfius et BNP Paribas Fortis dans l’interface utilisateur. L’API (une portion de code permettant de relier l’app KBC avec celle d’autres banques) permettant d’intégrer ces comptes est actuellement testé et permettra à l’avenir de consulter le solde de comptes détenus dans n’importe quelle banque. La nouvelle application KBC Mobile sera dans un premier temps déployée en Belgique et devrait arriver sur nos smartphones en début de cet été 2018. Suivront ensuite l’Europe centrale et l’Irlande, régions dans lesquelles la banque possède également une forte présence sur le marché bancaire.

Si KBC est la première banque à s’atteler au multibanking, il s’agit ici d’un secteur en plein boom et d’autres banques devraient bientôt offrir des services similaires. On pense notamment à la Deutsche Bank, qui a déjà lancé sa propre interface de multibanking en Allemagne et qui ne devrait pas tarder à venir se frotter à nos frontières. Cette nouvelle génération de services d’agrégation présage donc un chamboulement dans la gestion des finances personnelles de chacun et vise clairement à nous faciliter la vie. Histoire à suivre.

Anaïs Pellard

A propos Anaïs Pellard

Anaïs est passionnée par le marketing et les langues étrangères, et adore partager ses bons plans sur les finances.