Le crowdlending, qu’est-ce que c’est et comment ça marche?

|Posted by | Finances

Le crowdlending permet à des particuliers de donner un coup de pouce financier à une entreprise tout en percevant un rendement intéressant. Mais comment cela fonctionne-t-il ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le crowdlending.

De nombreux épargnants regardent actuellement impuissants l’inflation grignoter leurs économies. Celle-ci est en effet actuellement plus élevée que le taux d’intérêt de la plupart des comptes épargne. De nombreux Belges sont donc à la recherche d’une alternative au compte épargne à faible taux d’intérêt. Tous ne sont toutefois pas prêts à investir une partie de leurs économies en bourse. Heureusement, d’autres options telles que le crowdlending s’offrent à ceux qui recherchent des rendements plus élevés. 

Qu’est ce que le crowdlending ?

Le crowdlending est un phénomène relativement nouveau dans le monde de la finance. Au travers du crowdlending, vous pouvez accorder un crédit à une entreprise avec d’autres investisseurs. Il s’agit généralement de PME qui s’engagent à rembourser le montant emprunté selon une durée préalablement déterminée dans un contrat. En échange de votre soutien financier, vous recevrez un taux d’intérêt annuel fixe. Vous serez ainsi en mesure de savoir exactement combien votre investissement vous rapportera chaque année.

Comment se lancer dans le crowdlending ?

Vous n’aurez heureusement pas à contacter une entreprise par vous-même. Il existe en effet des plateformes mettant en relation des investisseurs et des entreprises. Look&Fin propose ainsi une variété de projets d’investissement via sa plateforme que vous pouvez cofinancer avec d’autres investisseurs. Avant de vous engager, vous pouvez examiner chaque dossier en profondeur.

Quels sont les risques ?

Comme tout investissement, le crowdlending comporte un certain nombre de risques. Dans le cas où l’entreprise ne serait pas en mesure de rembourser votre prêt, vous pourriez par exemple perdre une partie de votre capital.

Sachez toutefois que le rendement dépend généralement du risque pris. En effet, plus le risque encouru par l’investisseur est important, plus le rendement sera élevé. Look&Fin analyse la rentabilité et la solvabilité de chaque entreprise au moyen de plus de 200 indicateurs et vous permet de choisir parmi trois formules de placement différentes en fonction de votre profil de risque :

Prêt avec capital assuré

Cette formule est celle qui présente le risque le plus faible. En effet, avec le prêt à capital assuré, si une entreprise ne respecte pas ses obligations financières, vous bénéficierez d’une assurance couvrant le capital investi. Le rendement annuel de cette formule est d’environ 2 à 3%.

Prêt dynamique  (sans capital assuré)

Dans le cas d’un prêt à capital non assuré, vous n’êtes pas certain de récupérer le capital investi en cas de non-remboursement. En échange du risque encouru, vous obtiendrez un rendement annuel de 5 à 9%.

Prêt assorti d’une hypothèque en premier rang

Avec cette formule, le capital du prêt est protégé par une hypothèque. Cela signifie que l’entrepreneur qui contracte le prêt offre un bien immobilier en garantie. Le créancier pourra ainsi vendre ce bien en cas de défaut de paiement. Le produit de la vente sera alors utilisé pour rembourser les dettes en cours. S’il y a plusieurs créanciers, le créancier de premier rang sera le premier à être remboursé. Ce n’est que lorsqu’il aura récupéré la totalité du capital du prêt que le créancier de second rang sera remboursé. 

Tandis que vous récupérez votre argent assez rapidement dans le cadre d’un prêt à capital assuré, avec un prêt assorti d’une hypothèque en premier rang, vous devrez attendre que le bien soit vendu. Puisque le processus peut être plus coûteux en temps, le rendement d’une hypothèque en premier rang est plus élevé, oscillant entre 2,9 et 4%.

Diversifier, la clé pour maximiser son rendement

Grâce au crowdlending, il est possible d’investir dans plusieurs entreprises. En investissant dans un portefeuille d’entreprises, vous limitez ainsi les risques. En effet, dans le cas où l’une des entreprises dans laquelle vous avez investi ne serait pas en mesure de rembourser son prêt, vous continuerez à toucher les revenus de vos autres investissements. En choisissant d’investir l’intégralité de votre capital dans la même entreprise, vous risquez de perdre la totalité de votre capital. Nous vous conseillons donc de répartir votre capital d’investissement sur 30 entreprises au minimum et de ne pas investir plus de 5% du montant de votre portefeuille d’investissement dans une entreprise.

A propos Maxime Goffinet

Passionné par les technologies du web et la finance personnelle, Maxime est toujours à l'affût des dernières bonnes infos sur le net, et des meilleures façons d'économiser et gagner de l'argent en 2021 !