Les jeunes pourront-ils encore acheter leur propre maison en 2021 ?

|Posted by | Prêt hypothécaire
Les jeunes pourront-ils encore acheter leur propre maison en 2021 ?

Presque chaque année, l’âge moyen auquel les gens achètent leur première maison augmente. En 2021, l’âge moyen sera déjà de 42 ans. Les jeunes acquéreurs pourront-ils encore accéder à la propriété en raison du durcissement des banques et de la hausse des prix de l’immobilier ? Nous expliquons les principaux problèmes, mais donnons aussi quelques conseils pour que les jeunes puissent encore réaliser leurs rêves immobiliers.

Cette année, plus que jamais, de fortes rumeurs ont circulé selon lesquelles il est devenu impossible pour les jeunes acheteurs d’acquérir leur propre propriété. Les titres laissent peu de place à l’imagination : « le marché du logement est bloqué pour les jeunes », « un logement à soi est inabordable pour les jeunes », … En mai 2021, le cabinet de conseil Immotheker Finotheker a présenté des chiffres concrets affirmant que deux jeunes de 21 à 35 ans sur trois ne peuvent plus acheter leur propre logement. Toutefois, la Banque nationale de Belgique (BNB) n’en trouve aucune preuve et affirme que les jeunes peuvent acheter leur propre maison ou appartement aussi souvent qu’auparavant. Où se situent les plus gros problèmes ? 

Les prix et l’activité de l’immobilier continuent d’augmenter

Le Baromètre des notaires a fait le point sur le premier semestre 2021 et conclut que les prix de l’immobilier sont repartis à la hausse. Le prix moyen d’une maison est désormais de 289 456 € et de 254 267 € pour un appartement. C’est respectivement 4,5 % et 4 % de plus que pour la même période de l’année dernière. Les prix continuent d’augmenter car l’activité immobilière continue également d’augmenter en 2021. Il y a beaucoup d’acheteurs actifs sur le marché et l’intérêt des investisseurs se maintient également. Bien entendu, les faibles taux d’intérêt sur les prêts hypothécaires contribuent également à la hausse des prix de l’immobilier.

Des règles plus strictes : plus de contribution propre

Les taux d’intérêt historiquement bas des prêts immobiliers semblent être une bonne nouvelle pour les primo-accédants, mais encore faut-il qu’ils aient mis de côté suffisamment d’économies pour pouvoir effectivement demander un prêt hypothécaire à la banque. Fin 2019, la BNB a imposé aux banques des règles plus strictes pour l’octroi de prêts hypothécaires. Ceci afin d’éviter le surendettement des emprunteurs. Concrètement, la plupart des banques privilégient une quotité maximale de 90 %, ce qui signifie que vous pouvez emprunter au maximum 90 % de la valeur d’achat de votre logement et devez donc en financer vous-même au moins 10 %.

Les banques plus souples pour les jeunes acheteurs

Bien que de nombreuses personnes prétendent probablement le contraire, le rapport sur la stabilité financière de la BNB montre que les banques sont plus souples dans l’octroi de prêts hypothécaires aux primo-accédants. Par exemple, en 2020, 60 % des prêts destinés aux jeunes acheteurs étaient encore accordés pour un quota supérieur à 80 %. Alors que pour d’autres prêteurs, un quota supérieur à 80% était moins accordé ou accepté, et pour les investisseurs, c’était presque impossible. Les chiffres montrent en effet que de plus en plus de primo-accédants disposent de fonds propres plus élevés, puisque la part des prêts dont la quotité est supérieure à 90 % a fortement diminué par rapport à 2019. De plus en plus de jeunes essaient de financer eux-mêmes au moins 10 à 20 % de la valeur d’achat.

Conseils aux jeunes acheteurs pour l’acquisition de leur propre logement

  • Calculez le montant que vous pouvez emprunter : Votre propre banque ou des simulateurs en ligne peuvent vous aider à calculer le montant que vous pouvez emprunter en fonction de votre situation financière. Vous pourrez ainsi adapter votre recherche de biens à votre budget disponible et à votre capacité d’emprunt.
  • Cherchez une maison abordable et évitez le centre ville, qui coûte cher.
  • Constituez un solide compte d’épargne : En raison de règles plus strictes, les banques ne prêtent exceptionnellement que plus de 90 % de la valeur d’achat. Pour acheter votre maison et pouvoir payer tous les frais supplémentaires (frais de notaire et droits d’enregistrement), vous devez économiser suffisamment à l’avance. Si vous disposez de plus d’argent, vous bénéficierez souvent d’un meilleur taux d’intérêt.
  • Demandez l’aide de vos parents : de nombreux jeunes bénéficient d’un coup de pouce financier de leurs parents pour l’achat de leur premier logement. Si vos parents sont eux-mêmes capables de se débrouiller financièrement, ils peuvent vous aider avec une contribution plus élevée ou se porter garants si, dans le pire des cas, vous n’êtes pas en mesure de rembourser le prêt. 
  • Comparez les fournisseurs de prêts hypothécaires : En comparant différents prêteurs, vous pouvez trouver le taux d’intérêt le moins cher et les meilleures conditions pour votre prêt immobilier. Sur TopCompare, vous pouvez comparer les prêts hypothécaires en quelques minutes et trouver celui qui vous convient le mieux. 

A propos Maxime Goffinet

Passionné par les technologies du web et la finance personnelle, Maxime est toujours à l'affût des dernières bonnes infos sur le net, et des meilleures façons d'économiser et gagner de l'argent en 2021 !