L’intérêt sur un prêt hypothécaire a atteint ses limites

|Posted by | Prêt hypothécaire
Tags: , ,

C’est le moment idéal pour les gens qui veulent contracter un prêt hypothécaire. Les taux d’intérêt à long terme belges – une mesure importante des taux d’intérêt hypothécaires – ont battu le record de profondeur cette semaine. Qu’est-ce que cela signifie pour vous?

Les taux d’intérêt à long terme ont atteint un nouveau record mercredi: -0,3 %. Le 3 juillet, le taux d’intérêt à long terme de la Belgique est passé pour la première fois sous la barre des 0 %. Depuis lors, le taux d’intérêt n’a pas dépassé la limite de zéro pendant une longue période.

Bonnes nouvelles pour les acheteurs de biens immobiliers

Si vous voulez acheter une maison, vous pouvez profiter pleinement de la situation actuelle des taux d’intérêt. Les prêteurs utilisent le taux d’intérêt à long terme, entre autres, pour déterminer le taux du prêt au logement. Plus le taux d’intérêt à long terme est bas, moins le crédit est cher. Même si de nombreux prêteurs se sont heurtés à leurs limites entre-temps; ils ne peuvent pas baisser le taux d’intérêt indéfiniment. Si les prêteurs réduisent trop fortement les taux d’intérêt, leur modèle de rémunération traditionnel – la conversion de l’épargne en prêts – subira de nouvelles pressions.

Les acteurs financiers sont libres de décider de l’ampleur de la baisse du taux d’intérêt hypothécaire, mais en même temps, ils doivent respecter la limite inférieure absolue de 0,11 % pour les livrets d’épargne réglementés. Plus la différence entre le taux d’épargne et le taux hypothécaire est faible, plus les marges bénéficiaires des acteurs financiers sont faibles. Il est donc très peu probable que les prêteurs réduisent d’avantages les taux.

Emprunter moins, taux d’intérêt plus bas

Toutefois, il existe plusieures façons de s’assurer que les taux d’intérêt continuent de baisser. Les prêteurs doivent constituer des réserves de capital supplémentaires lorsqu’ils accordent des prêts à risque. C’est le cas, par exemple, lorsqu’une personne emprunte plus de 80 % de la valeur marchande de la maison. C’est ce qu’on appelle un quota. La Banque nationale de Belgique a également décidé que l’ensemble du secteur financier belge devrait créer une réserve supplémentaire de 1 milliard d’euros au troisième trimestre de cette année.

De telles mesures garantiront que les banques voudront pousser leurs clients vers un quota plus bas. L’une des façons d’y parvenir est de réduire considérablement les taux lorsqu’une personne emprunte moins de 80% de la valeur marchande de sa maison. L’un des changements de taux les plus frappants que nous voyons chez KBC. Ceux qui optent pour un quota inférieur à 80 % paient 1 point de pourcentage de moins à la grande banque que ceux qui empruntent davantage.

En d’autres termes, vous pouvez faire de bonnes affaires si vous êtes prêt à mettre plus d’argent sur la table au début de votre projet immobilier.

Pensez à un taux d’intérêt variable

De plus en plus de personnes optent pour un taux d’intérêt variable, selon les chiffres du leader du marché BNP Paribas Fortis. Au cours des cinq premiers mois de cette année, 54% des Belges ont opté pour un taux variable. L’an dernier, c’était 31%. En 2017, seuls 15 % des clients ont opté pour un taux d’intérêt variable.

Un taux d’intérêt variable au début du contrat est inférieur au taux d’intérêt fixe. Les banques sont favorables à cette formule. Grâce au taux d’intérêt variable, le client assume une grande partie des risques lorsque le taux d’intérêt augmente. Dans le cas d’un taux fixe, les risques sont entièrement supportés par la banque. Dans ce cas, ils ne peuvent pas ajuster le taux à la hausse si le taux du marché augmente.

En cas de baisse du taux d’intérêt du marché, vous aurez un avantage si vous avez opté pour un taux d’intérêt variable. Dans ce cas, vous verrez le prix de votre prêt hypothécaire baisser. Ceux qui ont opté pour un taux d’intérêt fixe peuvent faire réviser leur prêt hypothécaire dans de telles situations. Dans ce cas, vous devrez payer des frais de réinvestissement. Ce montant peut atteindre un maximum de 500 euros.

De plus, un taux d’intérêt variable peut ne pas doubler pendant la durée de votre contrat. Par exemple, si vous obtenez un taux d’intérêt variable de 1,5 %, dans le pire des cas, le taux d’intérêt passera à 3 %. Tenez-en compte lorsque vous comparez un taux d’intérêt variable à un taux d’intérêt fixe.

Les banques déterminent également un  » plafond  » au début de votre contrat. Ce  » plafond  » détermine dans quelle mesure le taux d’intérêt peut varier à chaque ajustement. Lorsque la banque peut modifier le taux d’intérêt, cela est également prévu dans le contrat. Cela peut être annuel, quinquennal ou décennal, par exemple.

Un prêt hypothécaire sur mesure

TopCompare.be s’engage à rendre la comparaison des produits financiers aussi simple que possible. Nous voulons faire la même chose pour les prêts hypothécaires. C’est pourquoi nous avons lancé un nouveau comparateur le mois dernier. Grâce à ce comparateur, vous pouvez immédiatement connaître le coût total de votre projet. De plus, vous pouvez voir à quelles banques vous êtes admissible à un prêt résidentiel et quel taux vous recevez.

Nous avons les taux de 18 des 33 banques de Belgique sur notre comparateur. Découvriez ici quel établissement de crédit vous offre le prêt hypothécaire le moins cher.