[Infographie] Les Belges en savent peu sur les produits financiers

|Posted by | News
Tags: , ,

produits financiers

Presque tous les adultes utilisent des produits bancaires et services financiers connexes, pourtant, près de la moitié des Belges estiment avoir peu de connaissances envers ces derniers. Cela concerne en particulier les femmes et les jeunes, qui semblent en savoir le moins sur ces produits. Tel est le constat d’une étude menée par TopCompare.be en collaboration avec le bureau de recherche Profacts. À l’occasion de ce sondage, 1.139 Belges, francophones et néerlandophones, hommes et femmes de tous les âges et classes sociales ont été interrogés sur leurs connaissances des produits financiers.

Des lacunes flagrantes

43% des Belges interrogés estiment avoir des connaissances financières assez précaires, notamment en ce qui concerne les produits bancaires. Pour être plus précis, ces derniers ont indiqué avoir peu, voire pas de connaissances financières. Seulement 19% pensent le contraire et estiment avoir une bonne, voire excellente connaissance du sujet. Ces lacunes s’expliquent en partie par le fait que les Belges ne sont pas complètement satisfaits de la façon dont les banques communiquent et dispensent l’information à leurs clients. En effet, 22% des Belges pensent que les banques sur-estiment leurs connaissances, et à l’inverse, 16% se sentent sous-estimés. Le pourcentage restant se dit toutefois satisfait par l’information reçue  par les banques.

Des différences d’ordre démographique

Les hommes semblent plus confiants que les femmes au sujet de leurs connaissances financières. En effet, 53% des femmes disent en savoir peu sur les finances, contre seulement 32% chez les hommes. De même, trois fois plus d’hommes que de femmes disent avoir beaucoup de connaissances voire toute la connaissance nécessaire à la compréhension des produits bancaires.

L’étude montre effectivement que les hommes prennent souvent leurs décisions financières plus indépendamment que les femmes, ce qui correspond à 10% de plus que la gente féminine. Cependant, 44% des Belges indiquent que les décisions financières sont prises à plusieurs, avec un conjoint comme en famille.

L’âge joue également un rôle important : plus les sondés sont âgés, plus ils se disent confiants quant à leur éducation financière. En effet, les personnes de plus de 50 ans sont les plus confiants envers leurs connaissances. Elles sont en effet plus d’expérience, tandis que les jeunes ne reçoivent vraisemblablement pas une éducation suffisante leur permettant de bien comprendre les produits et services financiers, tant d’un point de vue pédagogique comme de la part des institutions financières. Ainsi, 28% des personnes âgées disent en savoir beaucoup sur les finances personnelles, ce qui correspond à 15% de plus que les Belges de 35-50 ans et 10% des Belges de moins de 35 ans.

De même, les personnes appartenant à la classe sociale la plus élevée sont les plus confiants envers leurs connaissances financières (20%) que celles appartenant à la classe sociale la plus faible (9%).

Les Belges ne paient pas volontiers pour obtenir des conseils financiers

Il est désormais clair que le Belge moyen a des lacunes en termes de connaissances financière. Pourtant, seule une minorité (11%) est prête à sortir son portefeuille pour obtenir des conseils financiers ou de plus amples informations sur les produits bancaires et services financiers. Les moins de 35 ans sont ici un peu plus favorable à l’idée et 16% se disent prêts à payer. Seulement 8% des personnes âgées (+50 ans) partagent cet avis, la moitié moins, donc. On peut donc supposer qu’ayant plus d’expérience, les personnes âgées sont moins à la recherche de conseils financiers que les jeunes, qui d’après les résultats de cette étude se disent peu confiants quant à leurs notions financières. Les jeunes sont en particulier enclins à payer pour des renseignements vis à vis des produits de placement (18%), prêts hypothécaires (16%), comptes courants (6%) et enfin les cartes bancaires ou de crédit (6%).

Des questions sur les prêts et cartes de crédit ?

Famille et amis sont une source importante d’information

La plupart des Belges (34%) consultent en premier lieu leur banque pour obtenir des renseignements. Étonnamment, 20% des sondés disent se tourner vers leur famille et amis lorsqu’ils doivent prendre des décisions financières. Les autres sources importantes d’information sont les sites mêmes des banques (18%), les sites de comparaison financière (10%) ainsi que les moteurs de recherche comme Google (7%). Il est à noter que les femmes sont plus prudentes et donc particulièrement enclines à se tourner vers leur entourage pour obtenir des conseils. C’est le cas de 28% d’entre elles contre 13% des hommes, qui sont eux plus émancipé. Le même phénomène est à constater chez les jeunes, puisque 31% d’entre eux ont la même démarche. La jeune génération étant plus connectée, on remarque que cette dernière utilise volontiers le web : 13% des jeunes préfèrent même les sites de comparaison aux sites des banques lorsqu’ils recherchent des informations sur les finances.

Envie d’essayer notre outil de comparaison ?

Anaïs Pellard

A propos Anaïs Pellard

Anaïs est passionnée par le marketing et les langues étrangères, et adore partager ses bons plans sur les finances.