Sécurité routière : 8 conseils pour un hiver sans encombre

|Posted by | Automobile, Lifestyle
Tags: ,

sécurité routière

Les températures chutent, le froid se faire sentir et un beau manteau blanc commence à couvrir nos routes. Et qui dit chute de neige dit aussi risque de verglas, entraînant ainsi de trop nombreux accidents. Il est donc essentiel de se protéger au maximum : voici quelques conseils à suivre scrupuleusement pour augmenter la sécurité routière, réduire les risques et éviter de vous retrouver dans une situation désagréable (portes coincées, frein à main bloqué, batterie vide, …).

1. Des pneus adéquats, une adhérence accrue

En Belgique, les pneus hiver sont facultatifs. Cela signifie que si vous décidez de ne pas en mettre sur votre voiture mais que vous glissez, causant ainsi des désagréments, vous serez quand même couvert par votre assurance auto. Mais outre cet aspect légal, ils sont très utiles en dessous de 7°. En effet, ils permettent de réduire considérablement les risques d’accident sur les routes grâce à une amélioration du comportement de conduite, notamment dans les virages, et de la sécurité routière. Et ce, aussi bien sur routes enneigées que verglacées ou encore trempées.

Astuce

Un pneu hiver est reconnaissable au logo en forme de montagne entourant un flocon de neige.

2. Le froid, ennemi des batteries

La durée de vie d’une batterie varie entre 3 et 10 ans, sachant qu’il est préférable de la troquer contre une nouvelle tous les 5 ans environ. Chaque année, avec l’arrivée de l’hiver et des températures glaciales, un grand nombre de voitures connaissent ce problème : la panne. Mais pourquoi ? Et bien la réponse est simple : à 0°, une batterie perd près de 50% de sa charge. Il est donc vivement conseillé de faire contrôler sa batterie à l’approche de l’hiver.

Astuce

Si votre batterie montre quelques signes de faiblesse, commencez par allumer vos phares pendant une trentaine de secondes avant de lancer le moteur. Cela lui permettra de se réchauffer un tant soit peu.

3. Une visibilité accrue

Le givre est un réel problème lorsque l’on prend la route. En effet, vitres et pare-brises gelés représentent un danger pour la sécurité routière. Afin de pouvoir garder un oeil sur la route, il est essentiel de bien les dégivrer. Sans oublier vos essuies-glaces qui, si gelés, risqueraient de ne pas fonctionner ou de rendre votre pare-brise flou en raison de la glace qui pourrait s’y déposer. Enfin, veillez à toujours avoir dans votre voiture du liquide anti-gel. Grâce à cela, lorsque vous l’utilisez, il ne gèlera pas sur la vitre. Mais saviez-vous qu’il est obligatoire, en Belgique, de débarrasser le toit de la neige pour éviter toute accumulation ?

Astuce

Pour éviter de perdre 5 à 10 minutes le matin à attendre que votre pare-brise ne dégivre, il peut être utile de le recouvrir d’un grand carton. Surtout, n’y versez pas d’eau chaude car cela pourrait briser la vitre.

4. L’airco, un ami en hiver

Même en hiver, l’air conditionné est un allié. En effet, l’utiliser permet de désembuer les vitres lorsque vous roulez. Veillez donc à ce qu’il fonctionne bien, de sorte à ne pas devoir sortir un mouchoir toutes les 10 minutes pour nettoyer vos vitres. Grâce à cela, votre sécurité routière n’en sera que décuplée.

Astuce

Si vous ne souhaitez pas utiliser votre air conditionné, ou s’il ne fonctionne tout simplement pas, vous pouvez vous munir d’un shampoing et nettoyer l’intérieur des vitres. Il s’agit d’un excellent remède contre la buée.

sécurité routière

5. Être bien vu

Les phares n’ont pas pour seule utilité de voir, non. Ils servent également à être vu, que ce soit par les automobilistes ou les piétons, et donc à améliorer la sécurité routière. Il est par conséquent crucial de bien les régler afin de ne pas éblouir les autres conducteurs, surtout avec la réverbération de la lumière sur le sol mouillé.

Les feux anti-brouillard, quant à eux, ne doivent être enclenchés qu’en cas de… brouillard ! Et oui, une mauvaise utilisation risquerait de gêner les autres conducteurs. C’est particulièrement le cas du feu rouge, placé à l’arrière de la voiture, particulièrement éblouissant lorsqu’il pleut.

Astuce

À chaque changement d’ampoules, pensez à bien régler les phares.

6. Un frein à main lâche

En hiver, surtout lorsque les températures sont négatives, il faut impérativement éviter de serrer son frein à main. En effet, il pourrait geler et se bloquer. Préférez à cela mettre votre véhicule en vitesse lorsque vous vous garez. Si votre rue est en pente, vous pouvez utiliser des cales-roues pour éviter au maximum que la voiture ne bouge.

7. Patience au démarrage

Il est probable que votre voiture marque quelques signes d’hésitation au démarrage. Pour l’aider, veillez à garder la pédale d’embrayage bien enfoncée pour permettre au moteur de tourner plus librement. Ensuite, si le véhicule peine à démarrer, allumez vos phares afin d’assister la voiture lors de l’allumage. Enfin, si vous avez eu des difficultés à la mettre en route, roulez un minimum de 30 km avant de vous arrêter afin d’aider la batterie à se recharger.

Astuce

Préférez plusieurs petits essais de démarrage à un long, autrement votre batterie pourrait se vider.

8. Voiture toute propre

L’hiver est synonyme de sel sur les chaussées afin de garantir une meilleure sécurité routière. Et les voitures, plus particulièrement leur carrosserie, n’aiment pas du tout cela tant il est corrosif. Par conséquent, pour éviter toute rouille ou autre dégâts, que ce soit au châssis, aux pneus ou encore à la carrosserie, pensez à régulièrement lui donner un coup de Kärcher. Ce, même si les routes sont sales.

Voilà, grâce à tous ces conseils, vous êtes prêts à prendre la route. N’oubliez cependant pas que ces astuces, seules, ne vous aideront pas. Soyez donc extrêmement vigilants lorsque vous prenez le volant et roulez prudemment.

Pauline le Hardy

A propos Pauline le Hardy

Pauline est passionnée d'écriture et de découvertes et vous partage ses bons plans financiers pour économiser chaque jour un peu plus.