Carte de credit

7 moyens pour éviter la fraude à la carte de crédit

Par Pauline le Hardy le 22 novembre 2017 | Temps de lecture : 4 minutes

fraude à la carte de crédit

Cela risque de vous arriver. Vous vous retrouvez un beau jour avec un relevé de compte anormalement élevé. Vous y remarquez toutes sortes de dépenses dont vous ne connaissez pas la source. Il est évident que les données de votre carte ont été volées ou que quelqu’un en a abusé à votre insu. Mais comment éviter ce genre de situation ? Voici sept conseils pour prévenir une fraude à la carte de crédit.

1. Sachez où se trouve votre carte

Que ce soit dans votre portefeuille, à la maison, dans l’armoire, ou au bureau, assurez-vous de toujours savoir où elle est, et d’être le ou la seul(e) à connaître cette information. De plus, conservez votre carte dans un endroit sûr. Nul besoin d’un coffre aux multiples cadenas, mais assurez-vous d’un endroit que d’autres ne peuvent pas aisément soupçonner ou atteindre.

Par ailleurs, lorsque vous sortez avec votre carte de crédit en poche, il est judicieux de ne pas la mettre dans votre portefeuille. Ceci pour éviter une fraude à la carte de crédit, si on vous vole ce dernier.

Ensuite, lorsque vous vous rendez dans un bar ou au restaurant et souhaitez payer avec votre carte, faites bien attention à toujours l’avoir en vue. Suivez le serveur jusqu’au comptoir pour vous assurer de la façon dont le paiement est effectué.

2. Laissez-la chez vous quand vous n’en avez pas besoin

Lorsque vous savez que votre carte ne vous sera d’aucune utilité, laissez-la chez vous, en toute sécurité, là où elle ne pourra pas être dérobée. Lorsque vous êtes en vacances, au cours d’une journée à la plage, préférez le liquide à votre carte de crédit. Lissez cette dernière dans le coffre-fort de votre chambre d’hôtel. Pourquoi ? Parce que le risque de se faire dérober sa carte de crédit est élevé. Et lorsque cela arrive, commence alors les péripéties. En effet, l faut se rendre à la gendarmerie ou à la police afin d’expliquer la situation, ce qui est loin d’être une mince à faire lorsque l’on se trouve dans un pays dont on ne parle pas la langue. Par ailleurs, pendant ce temps-là, le voleur aura eu le temps d’effectuer des achats à votre compte.

3. Choisissez un code PIN difficile à deviner

Lorsque vous utilisez une carte de crédit, il est important qu’elle dispose d’un code PIN solide. Évitez clairement les codes simples tels que « 0000 » ou « 1234 ». De même, un code PIN composé des chiffres de votre année de naissance ou de votre le code postal sera facile à deviner. Soyez donc original et songez à un mot de passe difficile à trouver. 

Lorsque vous effectuez un paiement dans un hôtel ou dans un magasin, préférez toujours l’utilisation de votre code PIN plutôt que de remettre votre numéro de carte. Si ce n’est pas possible, ne perdez alors pas un instant de vue la personne qui effectuera la transaction (probablement l’employé à la caisse). 

Pour les transactions en ligne, vous pouvez utiliser le paiement Verified by Visa / MasterCard, du moins si le marchand le permet. Il s’agit d’un mot de passe qui est associé aux données de votre carte de crédit (numéro de carte, date d’expiration et code CVC). Ce dernier ajoute une couche de protection pour l’achat en ligne. Ici aussi, assurez-vous de choisir un mot de passe solide. Celui-ci peut être composé de chiffres, des lettres (minuscules et majuscules) ainsi que de symboles. Une combinaison de ces éléments constitue typiquement un mot de passe solide. Ce code ne pourra par contre être utilisé que pour les cartes Visa ou MasterCard.

Pour certaines transactions en ligne, il vous sera demandé de confirmer votre paiement par l’intermédiaire du système bancaire en ligne de votre banque. Cela constitue également une protection supplémentaire contre la fraude.

Si vous êtes client de Beobank, vous avez d’ailleurs la possibilité de valider le paiement d’un achat par SMS avec un mot de passe unique à communiquer.

4. Gardez les données secrètes

Il peut y avoir fraude dès qu’une personne malintentionnée est en possession des données de votre carte. En effet, la plupart des transactions (en ligne) ne requièrent que le nom, le numéro, la date d’expiration et le cryptogramme (CVC) de la carte. Par ailleurs, il n’est pas rare de voir de nombreux sites pirates vendre ces mêmes données bancaires. Par conséquent, assurez-vous que personne d’autre que vous ne possède ces données.

Méfiez-vous également des mails ou appels suspicieux que vous pourriez recevoir, vous demandant les données de votre carte de crédit. Ces derniers sont souvent l’oeuvre de pirates informatiques qui procèdent à des techniques de « phishing », dont le but de récupérer les données des internautes en usurpant l’identité, notamment celle des banques. Les fraudeurs peuvent paraître très persuasifs, surtout s’ils se font passer pour votre banquier. Ne communiquez jamais les données de votre carte de crédit et encore moins si on vous promet une compensation.

5. Vérifiez régulièrement votre compte

Vérifiez régulièrement votre relevé de carte de crédit (en ligne) pour vous assurer, en temps réel, que toutes vos transactions y figurent et qu’il n’y a pas de mouvement suspect. Si vous remarquez des transactions douteuses, n’hésitez pas à contacter l’émetteur de votre carte de crédit. Ce dernier, pourra la bloquer en cas de suspicion de fraude à la carte de crédit.

6. Informez l’émetteur de la carte en cas de changements

Si vous avez changé d’adresse ou que vous partez en voyage durant une longue période, n’oubliez pas d’informer votre banque. En effet, si votre carte est soudainement utilisée au Moyen-Orient ou en Floride cela pourrait alerter le banquier. Ce dernier pourrait malheureusement bloquer votre carte par précaution, s’il n’a pas été informé de la situation.

7. Signalez le vol ou la perte de votre carte

Si votre carte a été volée ou si vous l’avez perdue, il est important de le signaler rapidement à votre banque. En effet, cette dernière peut bloquer votre carte et ainsi empêcher toute utilisation non autorisée. Les établissements de crédit sont joignables en permanence pour ce genre de procédure.

Que faire en cas de fraude à la carte de crédit ?

Lorsque la fraude a eu lieu avec les données de votre carte de crédit, vous pouvez généralement annuler ces dépenses. Les émetteurs de carte de crédit offrent d’ailleurs la possibilité de se faire rembourser les paiements frauduleux ; on appelle cela la rétrofacturation.

D’ailleurs, une fois que vous avez fait opposition, vous n’êtes plus responsable des abus liés à votre carte. Ces derniers, s’ils ont lieu, devront entièrement être pris en charge par la banque.

Lorsque l’abus a eu lieu avant que la carte n’ai été déclarée perdue ou volée, votre responsabilité est légalement limitée à 150 euros. Si vous êtes resté en possession de la carte malgré la fraude, alors même cette franchise ne sera pas d’application.

Vous avez maintenant toutes les cartes en mains pour éviter la fraude à la carte de crédit. Pour plus d’informations sur les modalités d’assurance contre la fraude des diverses cartes, n’hésitez pas à visiter TopCompare.be.

Comparez les cartes de crédit en Belgique

Comparaison de plus de 30 institutions financières