Menu

Trouvez un prêt hypothécaire pour votre habitation à Bruxelles

Découvrez-en plus sur les prêts hypothécaires et sur le fait d’habiter à Bruxelles. Comparez et trouvez le meilleur prêt hypothécaire pour votre maison dans la Région de Bruxelles-Capitale.

Tout savoir sur le prêt hypothécaire en Belgique

Si vous souhaitez vivre à Bruxelles, il est bien sûr utile de connaître les prix moyens des logements dans cette ville. En partie en raison de la crise du coronavirus et du maintien des taux d’intérêt à un niveau très bas, les prix des logements sont en hausse. Les chiffres de Statbel montrent que la Région de Bruxelles-Capitale est la région la plus chère pour tous les types de logements. Pour les maisons de type fermé ou demi-ouvert, le prix médian était de 435 500 € au troisième trimestre de 2020, soit une augmentation de 4,9 % par rapport au même trimestre de 2019. Les maisons de type ouvert ont connu une augmentation de 45,2 % par rapport à 2019 avec un prix médian de 1 220 000 € au troisième trimestre 2020. Pour les appartements, le prix médian était de 230 000 €, soit une augmentation de 7 % par rapport à la même période en 2019. Malgré cette hausse des prix de l’immobilier, vous pouvez heureusement encore bénéficier de taux d’intérêt historiquement bas pour les prêts hypothécaires à Bruxelles.

D’autres coûts sont bien sûr associés à l’achat d’un bien immobilier dans la Région de Bruxelles-Capitale. Vous devrez également payer les droits d’enregistrement ou la TVA, les frais de notaire, les frais d’hypothèque, les frais administratifs, etc. Pour la plupart des banques, il est important que vous puissiez financer vous-même 10 % du bien (en plus des frais de notaire). Ils prêtent jusqu’à 90 % du prix d’achat total.

Pour contracter un prêt hypothécaire à Bruxelles, vous devez bien sûr habiter à Bruxelles. Ainsi, la nouvelle construction, la maison existante ou le terrain à bâtir que vous souhaitez acheter doit être situé dans l’une des dix-neuf communes de Bruxelles. Si c’est le cas, vous pouvez contracter un prêt immobilier. En échange du montant prêté, le prêteur prend une hypothèque sur votre propriété.

Pour contracter un prêt immobilier à Bruxelles, vous devez également remplir quelques autres conditions. Vous devez être âgé de plus de dix-huit ans, disposer d’un capital suffisant, avoir des revenus et des dépenses stables et, de préférence, ne pas avoir de dettes. Vous devez également disposer de quelques documents importants, dont le contrat de vente de votre propriété à Bruxelles est probablement le plus important.

Pour un prêt, vous pouvez vous adresser aux banques ou à certaines compagnies d’assurance. Avant de le faire, il est important de comparer les prêts hypothécaires. C’est le seul moyen de trouver le crédit immobilier le moins cher pour votre bien à Bruxelles. Les familles ayant un revenu faible ou moyen peuvent s’adresser au Fonds du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale ou à des sociétés de prêt social agréées. Les prêts sociaux sont destinés aux personnes âgées de moins de 35 ans et sont assortis de conditions particulières.

Vous devez payer des droits d’enregistrement lors de l’achat d’une maison ou d’un appartement à Bruxelles. Cette taxe est payable lors de l’achat d’un bien immobilier, mais diffère selon les régions. Les droits d’enregistrement dans la Région de Bruxelles-Capitale diffèrent de ceux de la Flandre et de la Wallonie. Vous devez payer 12,5 % de droits d’enregistrement dans la Région de Bruxelles-Capitale, mais vous pouvez bénéficier d’une réduction, mieux connue sous le nom d’abattement.

Depuis le 1er janvier 2017, la première tranche de 175 000 € du bien est exonérée de droits d’enregistrement, ce qui signifie que vous ne payez pas d’impôts sur cette tranche. Après un simple calcul (175 000 € x 12,5 %), vous savez que l’acheteur peut économiser jusqu’à 21 875 € de cette manière.

Vous devez remplir un certain nombre de conditions pour y avoir droit :

  • Le prix total (prix + coûts associés) du bien ne doit pas dépasser 500 000 €.
  • L’habitation doit être située dans l’une des dix-neuf communes bruxelloises.
  • Il doit s’agir d’un achat par un particulier. Les entreprises ne sont pas éligibles.
  • Seuls les logements sont éligibles. Les habitations en cours de construction ou sur plan peuvent également être éligibles si elles sont soumises au régime des droits d’enregistrement (et donc pas au régime de la TVA).
  • Vous devez acheter la totalité de la propriété, et pas seulement une ou quelques parties de celle-ci.
  • Il doit s’agir d’un « pur » achat et non d’un échange ou autre.
  • Vous ne pouvez pas être pleinement propriétaire d’un autre bien immobilier au moment de l’achat. Cela vaut également lorsqu’il y a plusieurs acheteurs, ils ne peuvent pas non plus être copropriétaires d’un autre bien.
  • Il doit s’agir de votre résidence principale dans les deux ans suivant l’achat. Toutefois, cette période peut être prolongée d’un an si le bien est en cours de construction ou sur plan. Et finalement, en tant qu’acheteur, vous devez y vivre de manière continue pendant cinq ans.
  • Vous ne pouvez pas bénéficier simultanément d’un avantage fiscal pour une maison située ailleurs en Belgique, comme le bonus-logement en Flandre.

L’abattement s’applique également à l’achat d’un terrain à bâtir à Bruxelles. Le rabais sur les droits d’enregistrement est valable sur les premiers 87 500 €, ce qui peut représenter une économie de 10 937,50 € (87 500 € x 12,5 %) pour les acheteurs.

Pour bénéficier de cet abattement, vous devez remplir les mêmes conditions que ci-dessus, à deux différences près :

  • Le montant sur lequel est calculé le droit d’enregistrement ne peut pas dépasser 250 000 €.
  • Le terrain doit être votre résidence principale dans les trois ans suivant son acquisition.

Comme dans les autres régions de Belgique, lorsqu’un particulier vend une habitation neuve à Bruxelles, il a le choix de vendre avec des droits d’enregistrement ou avec la TVA (21 %). À Bruxelles également, un logement est considéré comme neuf jusqu’à deux ans après sa première occupation. Pour les terrains à bâtir, vous paierez la TVA au lieu des droits d’enregistrement si l’autorisation de construire sur le terrain est accordée et qu’un bien immobilier est construit et vendu avec la TVA. Vous paierez également la TVA si le terrain et le bâtiment sont vendus par la même personne et si le terrain à bâtir est cédé en même temps que le bâtiment. Si ces conditions ne sont pas remplies ou si vous achetez uniquement un terrain à bâtir, vous paierez des droits d’enregistrement.

Depuis le 1er janvier 2017, la prime bruxelloise au logement a été supprimée et remplacée par un abattement plus élevé et donc une exonération des droits d’enregistrement plus importante. Cette prime au logement permettait aux Bruxellois de bénéficier d’un avantage fiscal pour l’achat, la construction ou la rénovation d’une habitation individuelle pour laquelle ils avaient contracté un prêt hypothécaire. Ces avantages continuent de s’appliquer aux contrats conclus avant cette date.

La suppression de l’allocation de logement à Bruxelles a été compensée par une augmentation de l’abattement de 60 000 à 175 000 euros.