Menu

Trouvez le meilleur prêt hypothécaire pour votre nouvelle habitation !

Comparez tous les crédits hypothécaires en Belgique et trouvez celui qui correspond le mieux à vos besoins.

Nos partenaires

Comment fonctionne notre service de comparaison?

Etape 1
Etape 1

Nous vous demandons quelques informations

Sur base de votre projet et de votre situation personnelle et financière, nous déterminerons si vous êtes éligible pour un crédit auprès de l'un des prêteurs.

Etape 2
Etape 2

Vous comparez les taux

Nous vous donnerons un aperçu de l'ensemble des prêts hypothécaires auxquels vous pouvez prétendre, avec votre taux personnalisé. Nous vous conseillons de jouer avec ces différents éléments afin de trouver un prêt sur-mesure.

Etape 3
Etape 3

Vous introduisez votre demande de prêt via notre site

Lorsque vous aurez trouvé le prêt idéal, vous pourrez en faire la demande auprès du prêteur de votre choix via TopCompare.be.

Tout savoir sur le prêt hypothécaire en Belgique

Un prêt hypothécaire, également appelé crédit hypothécaire, crédit immobilier ou prêt immobilier permet de financer l'achat d'une (nouvelle) maison ou d'un terrain à bâtir. Vous pouvez également contracter ce type de prêt pour construire une maison.

En contrepartie de l'octroi de ce prêt, la banque prend votre bien en guise de garantie. Grâce à cette garantie, elle s’assure que, si vous ne pouvez pas rembourser le prêt, elle pourra tout de même récupérer l'argent prêté. Cette garantie est appelée hypothèque.


Lorsque vous contractez un prêt hypothécaire, votre prêteur doit s’assurer que vous serez en mesure de rembourser l'argent emprunté. Il vous demandera ainsi une garantie sous la forme d’une hypothèque. Votre maison sert de garantie durant toute la durée du prêt. Si vous n'êtes pas en mesure de rembourser votre prêt hypothécaire, l’institution financière pourra vendre votre bien de manière à récupérer l'argent dû. Afin de garantir la sécurité de l’hypothèque et d’établir votre statut, chaque hypothèque est enregistrée par l'État belge.

En général, vous offrez la propriété pour laquelle vous demandez un prêt en guise de garantie. Il est toutefois possible de proposer une autre garantie à votre banque. Il peut par exemple s'agir d'un bateau, d'un magasin ou encore d'une autre habitation dont vous êtes propriétaire. Contracter un prêt hypothécaire peut souvent être un choix difficile. Afin de vous faciliter la tâche, nous avons mis au point un simulateur de prêt hypothécaire que vous pouvez utiliser gratuitement.


Toute personne âgée de plus de 18 ans peut demander un prêt hypothécaire. Avant d’introduire votre demande de prêt, il est toutefois essentiel de vous poser quelques questions, et surtout de fixer un plafond en fonction de votre situation financière. Cette limite dépend par exemple de votre salaire, de l’existence ou non d’autres prêts en cours, ou encore de la valeur du bien immobilier que vous souhaiteriez acquérir.

Nous vous conseillons d’adapter le montant que vous souhaitez emprunter aux mensualités que vous êtes capable de rembourser. Il est généralement recommandé que le montant à rembourser chaque mois ne dépasse pas un tiers de vos revenus mensuels. Si cette règle n'est pas appliquée par toutes les institutions financières, elle vous donne toutefois une bonne indication de votre stabilité financière et de votre capacité d'emprunt. Notez que plus la durée du prêt est longue, plus le montant que vous pourrez emprunter sera important, car vous étalez ainsi le remboursement de la somme empruntée sur une plus longue période, ce qui diminue vos remboursements mensuels. Gardez cependant en tête que le taux d'intérêt augmente avec le temps. Le montant que vous aurez à rembourser auprès de votre banque ou de votre prêteur sera donc au final plus important.

Le montant que vous pouvez emprunter dépend de plusieurs facteurs. Il faut notamment tenir compte de:

Avant qu'un prêteur n'accepte votre demande, il examinera d'abord les critères suivants :
  • La valeur de la propriété que vous souhaitez acheter. Celle-ci est déterminée par un expert immobilier
  • Votre apport personnel (vos fonds propres)
  • La garantie que vous offrez (hypothèque).
  • Votre capacité de remboursement (en fonction de vos revenus disponibles, de vos dettes/revenus et de votre situation professionnelle).

L’achat d’un bien immobilier, que ce soit une maison, un appartement ou même un terrain à bâtir n’est pas toujours facile. En effet, étant donné la conjoncture actuelle, les prix ne cessent d’augmenter. Par conséquent, il est souvent nécessaire de souscrire à un crédit hypothécaire pour acquérir un tel bien. Cependant, un prêt hypothécaire n’est pas à prendre à la légère tant la durée de remboursement est longue. Elle varie généralement entre 10 et 25 ans.

Avant de souscrire à un prêt immobilier, il est important de comparer les offres. Vous pouvez vous rendre en personne dans les agences de différentes institutions bancaires afin de poser les questions et de comparer les offres en direct. Cela vous prendra cependant beaucoup de temps.

Attention

Après avoir introduit votre demande de prêt, vous devrez apporter une garantie à votre prêteur. Celle-ci se traduit généralement par l’hypothèque de votre futur bien, conclue chez un notaire au moyen d’un acte signé. Habituellement, les frais de notaire et les honoraires sont à payer en fonds propres. Si vous souhaitez acheter un bien, le prêteur transmet l’argent à votre notaire qui paye ensuite le vendeur, après la signature de l’acte. S’il s’agit d’un projet de construction ou de rénovation, l’organisme financier vous transférera directement l’argent par tranches et sur base de factures acquittées, de devis signés ou encore de reçus prouvant l’achat de matériaux.


Il vous est tout à fait possible d’adapter votre prêt hypothécaire. De la sorte, vous pourrez alléger vos charges mensuelles ou, au contraire, rembourser votre prêt plus rapidement, mais votre prêteur doit cependant vous donner son accord. Sachez par ailleurs qu’un tel changement n’est pas sans frais. Et oui, l’organisme financier devra revoir votre dossier et vous soumettre une nouvelle offre, entraînant ainsi des frais de dossier supplémentaires.

Ensuite, si vous avez souscrit à un prêt avec un taux élevé il y a quelques années mais que les taux actuels sont plus intéressants, vous pouvez demander une clôture du crédit initial pour souscrire à un nouveau prêt pour le solde restant. Il est cependant essentiel de bien lire les clauses de votre contrat et de prendre contact avec votre prêteur, qui vous détaillera les différents frais liés à la liquidation de votre crédit. Généralement, votre notaire demandera à la banque le décompte financier à une date définie. Si le prêt hypothécaire est remboursé à cette date, les mensualités futures seront annulées : plus d’intérêts ni de capital (déjà remboursé) à payer. Et n’oubliez pas que votre nouveau prêt immobilier engendrera, lui aussi, des frais de dossiers, d’hypothèque, etc. Soyez donc attentif et ne changez pas de contrat sur un coup de tête.

Les frais de notaire constituent l'un des coûts les plus importants lors de l'achat d'un bien immobilier. Il s'agit d'une série de frais que vous devez payer:

Coûts spécifiques à l'achat d'un bien immobilier:

  • Frais de notaire : il s'agit d'une rémunération pour le travail du notaire.
  • Frais administratifs : il s'agit des frais que vous payez pour les recherches effectuées par le notaire, par exemple en vue d’obtenir des certificats.
  • Droits d’enregistrement : cette taxe dépend de la région (Flandre, Wallonie ou Bruxelles-Capitale) dans laquelle vous achetez un bien immobilier.
  • TVA sur les bâtiments neufs: si vous achetez un bâtiment neuf, vous devez payer un TVA de 21% sur le bâtiment ainsi que des droits d'enregistrement sur le terrain. Si le vendeur du terrain est le même que celui du bâtiment, vous devez payer 21% de TVA sur le prix total.

Coûts spécifiques au financement d'un bien immobilier à l'aide d'un prêt hypothécaire:

  • Honoraire notarié: il s'agit de la rémunération du notaire pour son travail.
  • Frais administratifs : il s'agit des frais que vous payez pour les travaux de recherche effectués par le notaire.
  • Droit d’enregistrement du prêt hypothécaire:: vous payez 1% de droit d'enregistrement sur le montant du prêt plus les accessoires.
  • Droit d'hypothèque:: vous payez un droit d'enregistrement de 0,30% sur le montant du prêt plus les accessoires.
  • Rétribution du conservateur des hypothèques
  • Il était autrefois possible d'inclure ces coûts dans votre prêt hypothécaire. Vous pouviez même emprunter jusqu'à 125% de la valeur d'achat de la maison, mais ce n'est plus le cas aujourd’hui. En effet, de nombreuses banques vous demandent à l’heure actuelle de financer vous-même 10% de votre maison. Cette contribution vient s'ajouter aux frais de notaire que vous devez payer. Votre prêteur peut toutefois vous proposer de financer les frais de notaire à l’aide d’un prêt personnel.

    Prêt hypothécaire avec amortissement de capital

    Cette formule est la plus courante en Belgique. Avec ce type de prêt hypothécaire, vous remboursez une partie du capital (c'est-à-dire la valeur de la maison), ainsi que les intérêts. Puisque les intérêts au début du remboursement sont élevés (vous payez en effet des intérêts sur un montant élevé), vous ne remboursez qu'une petite partie du capital. A mesure que la durée du prêt hypothécaire avance, la répartition évolue : plus le montant que vous avez déjà remboursé est important, plus les intérêts diminuent.

    Un prêt hypothécaire avec amortissement du capital peut s'accompagner de paiements mensuels dégressifs : en effet, vous remboursez chaque mois le même montant, en plus des intérêts sur la dette en cours. Puisque la dette restante diminue chaque mois, le taux d'intérêt diminue également, de même que le montant des mensualités.

    Prêt hypothécaire avec reconstitution du capital

    Un prêt hypothécaire avec reconstitution du capital est un prêt pour lequel vous payez un montant mensuel (prime). Vous aurez ainsi remboursé le capital emprunté avant la date d’échéance de votre prêt. Pendant toute la durée de votre prêt, vous payez des intérêts sur le montant emprunté.

    Lorsque vous optez pour un prêt hypothécaire avec reconstitution du capital, vous souscrivez normalement une assurance-vie de type branche 21 ou branche 23. Votre choix dépendra du risque que vous voulez prendre:

    • Branche 21 : avec ce type d’assurance, les intérêts sur les primes que vous payez sont garantis dès le départ. Si vous payez les primes régulièrement, le capital emprunté sera reconstitué à la date d'échéance. Le prêteur est ainsi certain de récupérer la totalité du capital emprunté.
    • Branche 23 : avec ce type d’assurance, le crédit s'accompagne d’une police d'assurance-vie. Le capital est donc dépendant du rendement obtenu via un fonds d'investissement. La valeur de ce fonds peut diminuer ou augmenter : vous n'êtes donc pas certain que le capital emprunté ait été reconstitué à la date d’échéance du prêt.

    Crédit pont

    Un crédit pont est un prêt hypothécaire à court terme. Ce type de prêt peut s'avérer utile si vous avez besoin d'une somme importante rapidement. Cela peut notamment être le cas si vous souhaitez contracter un nouveau prêt hypothécaire car vous vendez une autre maison. Le crédit pont vous permet de couvrir la période entre l’achat de votre nouvelle maison et la vente de l’ancienne. Ainsi, lorsque vous aurez vendu votre maison, vous pourrez utiliser ce capital pour rembourser l'intégralité de votre prêt.

    Dans le cas d'un crédit pont, vous ne remboursez pas le capital pendant la durée du prêt, mais vous réglez la totalité du montant à l'échéance. Pendant la durée du prêt, vous ne payez en effet que des intérêts.


    Lorsque vous contractez un prêt hypothécaire, vous devez payer des frais sous forme d'intérêts. Vous avez le choix entre deux types de taux d'intérêt différents : un taux fixe et un taux variable.

    Taux d'intérêt fixe

    Un taux d'intérêt fixe signifie que le taux d'intérêt fixé au début du prêt reste le même pendant toute la durée du prêt. Si vous contractez votre prêt au moment où les taux d’intérêts sont bas, cela peut être avantageux: en effet, une augmentation du taux d'intérêt n'aura pas d'effet sur vos mensualités. Vous ne pourrez cependant pas bénéficier d'une baisse de votre taux hypothécaire si les taux deviennent encore plus avantageux.

    Taux d'intérêt variable

    Si vous optez pour un taux d'intérêt variable, l’évolution de votre taux dépendra du marché, il est donc susceptible d’augmenter ou de baisser. L'importance de l'impact sur vos paiements mensuels dépendra alors de la formule variable que vous avez choisie.

    Si vous optez pour un prêt hypothécaire à taux d'intérêt variable, la banque vous proposera généralement un taux de départ plus bas que si vous optez pour un taux d'intérêt fixe. Sachez que le taux d'intérêt peut au maximum doubler : les fluctuations de vos remboursements sont donc tout de même limitées.

    La variation maximale du taux d'intérêt pour chaque révision est fixée dans le contrat. Elle peut par exemple être limitée à 2%. C'est ce qu'on appelle le "cap".

    Un taux d'intérêt variable est particulièrement intéressant lorsque les taux d'intérêt sont élevés ou que l'on prévoit une très faible augmentation des taux pendant la majeure partie de la période de remboursement.

    Il est également possible de combiner un taux d'intérêt fixe avec un taux d'intérêt variable. Dans ce cas de figure, la période de taux d'intérêt fixe est suivie d'une période de taux d'intérêt variable. Le prêt 10/5/5 en est un bon exemple: le taux d'intérêt est fixé pour 10 ans et peut ensuite être modifié tous les 5 ans.


    Institution financière 1/1/1 3/3/3 5/5/5 10/5/5 15/5/5 20/5/5 25/5 Autres
    KBC
    Axa Bank
    ING
    BNP Paribas Fortis 15/1/1, 20/1/1,25/1/1
    Bpost Banque
    CPH Banque
    Nagelmackers
    Belfius
    Elantis
    Credimo
    Argenta 5/3/3, 7/3/3, 30/5
    Federale
    Beobank
    CBC
    Triodos 13/5/5, 16/5/5
    AG Insurance
    Banque Van Breda
    Creafin 12/5/5
    Crelan 8/3/3
    Demetris
    eb-lease
    Krefima
    Record Credits
    vdk bank 10/3/3, 15/3/3, 20/3/3
    Vivium

    Ces chiffres sont basés sur des formules à taux variables, qui, selon la périodicité indiquée, sont revus à la hausse ou à la baisse.


    Acheter une habitation, qu'il s'agisse d'une maison, d'un appartement ou d'un terrain à bâtir, n'est pas forcément facile. En effet, dans la situation économique actuelle, les prix de l'immobilier ne cessent d'augmenter. Il est donc souvent nécessaire de contracter un prêt hypothécaire en vue d’acheter un bien immobilier. Pour la plupart des gens, un prêt hypothécaire est le prêt le plus important et le plus long qu'ils auront à contracter. La durée de ce type de prêt varie généralement entre 10 et 25 ans.

    Avant de contracter un prêt hypothécaire, il est important de comparer les différents prêteurs. Vous pouvez vous rendre dans les différentes institutions financières, ou bien comparer les offres de l’ensemble des prêteurs en ligne grâce à notre simulateur de prêt hypothécaire.

    Remarque:

    Lorsque vous aurez introduit votre demande de prêt, vous devrez donner une garantie à votre prêteur, généralement sous la forme d’une hypothèque sur votre future maison. Le prêt hypothécaire doit être contracté auprès d'un notaire, car il s’agit d’un acte officiel. Dans la plupart des cas, vous devrez payer vous-même les frais de notaire. Dans le cas d'un projet de construction ou de rénovation, l'institution financière transférera directement l'argent par tranches sur votre compte.


    Dans la plupart des cas, il est possible d'ajuster votre prêt hypothécaire. Vous pouvez ainsi réduire vos mensualités ou rembourser votre prêt de manière anticipée. Vous devez pour se faire conclure un accord avec votre prêteur. Gardez toutefois à l'esprit qu'un tel changement n'est pas gratuit. Le prêteur devra examiner votre dossier afin de vous soumettre une nouvelle offre.

    Vous pouvez aussi bien refinancer votre prêt hypothécaire en interne (auprès de votre banque actuelle) qu’en externe (auprès d'une autre banque). Le coût d'un refinancement externe est cependant plus élevé, car vous devrez à nouveau enregistrer votre prêt hypothécaire, tandis que ce n'est pas le cas si vous refinancez votre prêt auprès de votre banque actuelle.

    Dans les deux cas, lors du refinancement de votre crédit hypothécaire, vous devrez payer des frais de réinvestissement. Ils correspondent à maximum trois mois d'intérêts. Vous devrez également payer des frais de dossier à la banque auprès de laquelle vous refinancez votre prêt.

    Voici les coûts supplémentaires liés au refinancement externe de votre prêt hypothécaire:

  • Frais pour la mainlevée de l’hypothèque
  • Inscription de la nouvelle hypothèque
  • Frais de notaire
  • Heureusement, les courtiers partenaires de TopCompare peuvent vous aider à calculer ces différents coûts.


    Le service de comparaison de TopCompare est entièrement gratuit. Dès lors, comment pouvons-nous vous proposer ce service?

    Certains prêteurs nous versent une commission lorsque vous cliquez sur leur site via notre outil de comparaison pour introduire une demande de prêt, par exemple. Ce type d'accord nous permet de maintenir la gratuité de nos services. Sachez toutefois que TopCompare est bel et bien un site de comparaison totalement indépendant, car nous comparons l'ensemble des produits bancaires (pour les particuliers) de manière transparente. Le système de commissions n'a donc aucune incidence sur les prix affichés sur notre site.
    Le service de comparaison de TopCompare.be est entièrement gratuit. Dès lors, comment pouvons-nous vous proposer ce service?

    Souhaitez-vous en savoir plus sur l'achat d'un bien immobilier ?

    Obtenez sur TopCompare.be toutes les ressources nécessaires pour choisir la meilleure solution de financement pour votre habitation.

    Ce qu'ils disent de TopCompare

    Découvrez l'équipe qui vous aide à économiser des milliers d'euros

    Quentin Denis
    Quentin Denis CEO
    Saskia Cuperus
    Saskia Cuperus Marketing director
    Quentin Wallez
    Quentin Wallez Expert en crédit hypothécaire