Menu
Problème sur le site?
Problème sur le site? 02 740 43 35 Lun-ven, 9:30-17:30

Pret

Arnaque sur internet : 5 conseils pour l'éviter en 2020

Par Anaïs Pellard le 20 January 2020 | Temps de lecture : 3 minutes

arnaque en ligne

De nos jours, tout peut s’acheter et se faire sur internet. Cela va des courses alimentaires à la réservation d’un billet d’avion en passant par la prise de rendez-vous chez le médecin ou même une demande de prêt. Que ce soit dans la vraie vie comme dans la sphère virtuelle, les arnaqueurs sont toujours plus créatifs quand il s’agit de vous soutirer de l’argent. Découvrez donc nos 5 conseils pour repérer une arnaque sur internet et ainsi éviter de vous faire avoir comme un bleu.

L’arnaque sur internet commence la plupart du temps par un email de votre interlocuteur vous proposant un prêt facile et rapide. Il existe deux techniques pour vous convaincre de l’authenticité de l’offre :

  • Votre interlocuteur se fait passer pour un organisme financier connu ou lointain ;
  • Il vous propose un prêt entre particuliers nécessitant peu ou presque pas de paperasse ;
  • Il se fait passer pour un ami ou une connaissance dans un besoin urgent d’argent.

Généralement écrits dans un français approximatif, ces emails ne tombent pourtant pas toujours dans votre boîte de courriers indésirables. Les offres vous promettant des taux alléchants et un système de remboursement flexible visent en particulier les personnes ayant des difficultés financières et ne pouvant pas bénéficier du système bancaire classique. Soyez donc attentifs aux signes suivants afin d’éviter de vous faire arnaquer.

Lisez également notre article : 5 astuces pour sortir de l’endettement

1. Preuve de revenus non demandée

Aucune institution financière n’accorde de prêt sans avoir auparavant analysé votre historique de crédit ainsi que votre situation financière. En effet, l’organisme prêteur doit s’assurer de votre capacité à rembourser votre prêt. Une banque ne s’intéressant pas à vos finances ou à vos revenus n’a donc aucune intention de vous prêter de l’argent !

2. Le site du prêteur n’est pas sécurisé

Les institutions financières mettent un point d’honneur à gagner la confiance de leurs clients. Et cela passe, entre autres, par les normes ISO, les labels de sécurité ainsi que l’affichage des sponsors et partenaires. Mais par-dessus tout, l’URL du site commence toujours par “https”. Si vous ne voyez rien de tout cela en vous rendant sur le site du prêteur, fuyez, car il s’agit très probablement d’une arnaque sur internet !

3. Le prêteur n’a pas d’adresse physique

Vous visitez le site du prêteur, mais vous ne trouvez pas d’adresse. Ou alors, vous trouvez une adresse qui vous paraît étrange. Dans ce cas, n’hésitez pas à chercher les bureaux de l’organisme sur Google Maps ou à appeler le numéro de téléphone indiqué. Si vous ne trouvez pas d’agence et si personne ne vous répond, nous vous conseillons d’abandonner les discussions et démarches éventuellement déjà entreprises. En effet, pour être habilités à faire du crédit en Belgique, les prêteurs doivent y avoir établi leur administration centrale.

4. Le prêteur ne répond pas aux obligations légales pour être reconnu organisme de crédit

Nombre de sites web vous promettant les meilleures offres de prêt sont en réalité créés dans le but de récolter vos informations personnelles et ensuite les vendre au meilleur offrant. Pour reconnaître ce type d’arnaque sur internet, vérifiez que l’établissement de crédit ou la plateforme de prêts entre particuliers en question est bien enregistré(e) à la FSMA.

5. On vous charge constamment des frais supplémentaires

Pour lancer la procédure, on vous demande des frais d’enregistrement. Quelques jours plus tard, on exige de vous des frais de dossier. Viennent ensuite des frais de notaire, de courrier, etc. Et pourtant, vous n’avez toujours pas vu un centime. Il s’agit d’une technique très répandue pour s’enrichir en cumulant de petites sommes. En ce qui concerne les prêts entre particuliers, sachez qu’ils sont encadrés par la loi et sont sans frais, à l’exception des intérêts annuels. Ne tombez donc pas dans le piège !

Jetez aussi un oeil à : Comment protéger vos données bancaires de la fraude digitale ?

Voici ce qu’une institution financière est autorisée, ou non, à vous demander :

OUI ✓ NON ✕
Vos revenus
Vos charges
Si vous avez d’autres crédits
Votre statut familial
Si vous avez des enfants à charge et combien
Si vous être propriétaire ou locataire
Votre adresse
Votre couleur de peau
Vos origines ethniques
Votre orientation sexuelle
Vos opinions ou activités politiques,
religieuses ou philosophiques
Si vous appartenez à un syndicat ou à une mutuelle

Et à : Quels documents fournir pour demander un emprunt ?

Sur TopCompare.be, vous renseignez le montant et le délai de remboursement désiré afin d’obtenir les meilleures offres de prêts. Simple consultation, ce service est gratuit et ne vous engage d’aucune manière. Toutes les institutions financières répertoriées sur notre site sont des établissements de crédit agréés en qui vous pouvez avoir confiance. N’hésitez donc pas à comparer les offres en toute sécurité.

Comparez les prêts en Belgique

Comparaison de plus de 30 institutions financières