Menu

Acheter une maison : apprenez-en plus sur l’achat d’une maison ou d’un appartement

Découvrez les différents choix, les étapes, les coûts et le prêt hypothécaire qui interviennent lors de l’achat d’une maison. Comparez et trouvez ensuite un prêt immobilier pour votre nouveau logement !

Tout savoir sur le prêt hypothécaire en Belgique

L’achat d’une maison ou d’un appartement est une décision importante dans la vie. La recherche d’un logement commence souvent par une nouvelle étape de cette dernière. Peut-être est-il enfin temps de quitter le nid parental ? Votre famille s’agrandit-elle ? Allez-vous vivre pour la première fois avec votre amoureux ? Ou bien peut-être cherchez-vous un endroit où passer le reste de votre vie ?

Pendant votre recherche d’un logement, vous devrez répondre à de nombreuses questions. La première question est souvent la suivante : « Allez-vous acheter ou louer une maison ? » L’achat d’un logement est une décision importante qui nécessite une réflexion approfondie et qui aura des conséquences pour le reste de votre vie. Nous aimerions donc vous donner quelques raisons pour lesquelles l’achat d’une maison peut s’avérer être une bonne idée :

  • L’achat de votre propre maison ou appartement est un bon investissement à long terme.
  • Si vous envisagez de vivre au même endroit pendant une longue période, l’achat est moins coûteux que la location.
  • La valeur de l’immobilier augmente depuis des années. Si vous décidez de vendre votre maison, il est possible que votre propriété atteigne un prix supérieur à celui que vous avez payé.
  • Votre propre maison est un endroit agréable, vous pouvez faire la décoration et les modifications selon vos goûts.

L’achat d’une maison se fait évidemment selon tout un processus. Vous trouverez ici un plan utile, étape par étape, pour l’achat d’une maison :

  1. Déterminez votre budget : il est important de déterminer d’abord votre budget afin de savoir quels types de maisons vous pouvez rechercher. Une banque ou un organisme de crédit peut vous aider dans cette démarche.
  2. Recherche de la maison de vos rêves : vous pouvez effectuer vous-même des recherches sur les sites immobiliers en ligne ou faire appel à un agent immobilier.
  3. Offre : après une éventuelle négociation, vous pouvez faire une offre sur le logement que vous souhaitez acheter. N’oubliez pas qu’une offre orale et une offre écrite sont toutes deux contraignantes.
  4. Option : si vous n’êtes pas encore tout à fait sûr de vouloir acheter, vous pouvez d’abord prendre une option sur le bien. Le bien vous sera alors réservé pendant une certaine période.
  5. Signer le compromis : une fois l’offre acceptée et signée, le compromis ou contrat de vente* peut être rédigé. Il s’agit d’une confirmation écrite de l’accord de vente entre l’acheteur et le vendeur.
  6. Demandez un prêt hypothécaire: tout en rédigeant le contrat de vente, vous pouvez rechercher un prêt immobilier. La proposition de la banque expirera si l’acte n’est pas signé dans les quatre mois suivant la demande de prêt.
  7. Payer les droits d’enregistrement : entre le compromis et la rédaction de l’acte notarié, les droits d’enregistrement doivent être payés.
  8. Établissement d’un dossier de vente et d’un acte notarié : Le notaire établit un dossier de vente comprenant toutes sortes de documents et de certificats obligatoires, tels que le certificat de sol, l’extrait d’urbanisme, le certificat de performance énergétique, le rapport de contrôle de l’installation électrique, etc. Il vérifiera également si vous, en tant qu’acheteur, avez des dettes en cours. Avec ces informations, il rédige l’acte notarié dans un délai de quatre mois.
  9. Réalisation et transfert de l’acte notarié : l’acte doit être lu et signé par l’acheteur et le vendeur. Ensuite, le notaire peut faire en sorte que l’acte soit transféré au bureau des hypothèques. Ce n’est qu’à ce moment-là que le transfert est officiel. Le notaire s’efforce donc de rendre ce processus aussi rapide que possible. Vous devrez également payer les frais de notaire à ce moment.
  10. Déménagement : après une certaine période (définie dans le contrat), vous pouvez enfin emménager dans votre nouvelle maison ou votre nouvel appartement.

*Vous pouvez établir un compromis de vente avec une condition suspensive. Dans ce cas, l’accord n’est valable que si un certain nombre de conditions sont remplies. Par exemple, la vente ne peut avoir lieu que si l’acheteur peut obtenir un prêt immobilier pour financer l’achat. Il se peut également que l’acheteur doive d’abord obtenir certains permis. Le notaire peut aider à la formulation précise des conditions de ce contrat de vente.

Si vous souhaitez acheter une maison ou un appartement, vous avez le choix entre une nouvelle construction et une maison existante. Les deux options présentent de nombreux avantages et inconvénients et, en fin de compte, le choix dépend toujours de vos préférences personnelles, de votre budget et de vos projets d’avenir. Une propriété récemment construite, par exemple, répond aux normes énergétiques les plus strictes et possède un intérieur plus moderne. Une maison existante, par contre, possède certainement plus de caractère et est probablement un peu moins chère.

Une différence importante entre une propriété nouvellement construite et une propriété existante est la taxe de vente que vous payez. Lorsque vous achetez un bien immobilier, vous payez une sorte d’impôt sur le prix d’achat. Pour un bien existant, vous payez des droits d’enregistrement (taux dépendant de la région), alors que pour un bien neuf, vous payez une TVA de 21 %. Un bien est considéré comme neuf jusqu’au 31 décembre de la deuxième année suivant l’année de sa première occupation. Par exemple, si la maison a été occupée pour la première fois en avril 2019, elle est considérée comme une construction neuve jusqu’au 31 décembre 2021. Si un particulier vend un bien immobilier neuf, il peut choisir entre le système de TVA et les droits d’enregistrement.

Vous pouvez également acheter une maison, un appartement ou un autre bien immobilier à titre d’investissement. Dans ce cas, vous n’habitez pas le bien vous-même, du moins pas tout de suite, mais vous le louez à d’autres personnes. Investir dans l’immobilier est populaire et surtout une alternative judicieuse à l’argent qui dort sur votre compte d’épargne. Votre compte d’épargne ne rapporte plus rien, alors qu’un investissement immobilier vous permet de réaliser des bénéfices. Chaque mois, vous pouvez compter sur un revenu locatif. L’immobilier est également un investissement stable à long terme, car la valeur des biens immobiliers ne cesse d’augmenter.

Investir dans l’immobilier implique beaucoup de choses. Vous devez réfléchir à l’emplacement et au type de propriété, à la manière dont vous allez financer votre investissement et à la manière dont vous allez trouver des locataires pour votre propriété. Les courtiers en immobilier et en crédit peuvent vous aider à cet égard.

Lorsque vous achetez une maison ou un appartement, vous ne payez pas seulement le prix d’achat de la propriété. Outre le montant que vous avez versé pour acheter la propriété, vous devez également prendre en compte les coûts suivants lors de l’achat d’une maison :

  • Droits d’enregistrement pour les logements existants : vous payez une taxe sur le prix d’achat de votre logement.
  • TVA sur les nouveaux bâtiments : vous payez 21 % de TVA sur les nouveaux bâtiments. Pour les terrains à bâtir, vous payez la TVA ou les droits d’enregistrement, en fonction du but.
  • Les honoraires du notaire : vous payez le notaire pour tout le travail qu’il effectue dans le cadre de l’achat de votre propriété.
  • Frais administratifs : vous payez le notaire pour le travail de recherche, comme la demande des documents et certificats obligatoires.
  • Frais du prêt hypothécaire : Lorsque vous contractez un prêt hypothécaire pour financer votre logement, vous payez les taux d’intérêt et les frais liés à la souscription d’un prêt.
  • Vous devez également tenir compte des coûts liés à l’ameublement de votre nouveau logement, de l’impôt foncier annuel, de toute assurance dont vous pourriez avoir besoin, comme l’assurance incendie et l’assurance licenciement, etc.

Pour financer l’achat de votre maison ou de votre appartement, ou de tout autre bien, vous pouvez contracter un prêt hypothécaire auprès d’un prêteur. La banque ou le prêteur vous prête alors de l’argent et, en contrepartie, prend une hypothèque sur votre propriété. Cela leur donne la garantie que vous rembourserez le prêt. Le montant que vous pouvez emprunter et le taux d’intérêt dépendent, entre autres, de votre situation financière, du prix d’achat de votre logement, des conditions de la banque, etc.

Avant de contracter un prêt hypothécaire, il est bon de comparer les prêts et les taux d’intérêt correspondants dans différentes banques. Vous saurez ainsi avec certitude quelle banque vous accordera le prêt immobilier le moins cher et aux meilleures conditions. Vous pouvez comparer les prêts immobiliers en vous rendant chez les différents prêteurs ou en utilisant des outils de comparaison gratuits en ligne. Sur TopCompare, vous pouvez comparer différents fournisseurs rapidement et facilement !