Menu
Problème sur le site?
Problème sur le site?  02 740 43 35 | Lun-ven, 9:30-17:30
- produits pour les comptes à termes et bons de caisse
Merci de patienter pendant que nous récupérons les résultats

Comparez les comptes à terme en Belgique

Définition : un compte à terme vous permet de faire fructifier l’argent dont vous n’avez pas besoin immédiatement et d’ainsi réaliser une épargne à long terme.

En effet, la somme placée vous rapportera plus que sur un compte épargne. Mais pour obtenir un tel bénéfice, il vous faut laisser l’argent sur le compte jusqu’à une date prédéterminée, appelée échéance, et payer une taxe, connue sous le nom de précompte mobilier, sur les intérêts perçus. À la différence du compte d'épargne réglementé, vous payez une taxe de 30% prélevée sur vos intérêts tout comme pour le compte d'épargne non réglementé. Il s’agit généralement des seuls frais bancaires applicables à un compte à terme.
Les différents types de compte dépendent ici de la durée fixée, pouvant aller de 1 mois à 10 ans. Ensuite, le taux d’intérêt perçu variera généralement selon deux facteurs :
  • La durée du compte : plus vous décidez de laisser votre argent sur votre compte à terme, plus l’intérêt dont vous bénéficierez sera élevé.
  • La somme versée sur le compte : suivant la même logique pour la durée, plus le montant déposé est important, plus l’intérêt sera avantageux.
  • Vous pourrez bénéficier des intérêts à l’échéance du compte et ainsi transférer le montant total sur votre compte courant ou compte d’épargne. Mais une troisième option s’offre à vous : prolonger la durée de votre compte à terme afin de continuer à bénéficier d’une épargne à long terme. Sachez cependant que l’intérêt perçu peut alors varier de la première échéance.
Le but du compte à terme est de générer un plan d'épargne. Par conséquent, l’argent qui y est déposé est généralement bloqué afin de vous empêcher de le retirer trop rapidement. Certaines banques acceptent un retrait anticipé, mais vous facturent néanmoins des frais supplémentaires, appelés “indemnité de rupture”. Celle-ci est fixée au préalable par la banque.
Il est tout à fait possible d’ouvrir un compte à terme dans une devise différente de l’euro. Cependant, étant donné que le cours du change n’est pas fixe, son évolution déterminera en partie le rendement. À certains moments, cela vous permettra de bénéficier d’un taux plus intéressant sur certaines devises. Mais cela est généralement lié à un facteur de risque : un taux plus élevé implique généralement un risque plus important de baisse du cours de la devise choisie. Cela vous expose donc à un risque de change. Il faut cependant que l’institution financière à laquelle vous vous adressez offre cette possibilité. Sans quoi le compte devra être ouvert en euros uniquement.
Pour autant que votre banque fasse partie d’un des pays de l’Espace Économique européen, les comptes à terme libellés en euros, ou dans une devise d’un de ces pays, sont garantis par le système belge des dépôts. Il en va de même pour le compte courant ainsi que le compte épargne. Si votre banque venait à faire faillite, le Fonds spécial de garantie assurera votre épargne. Ainsi, vous serez remboursé à hauteur de maximum 100.000€. Notez que ce plafond est par personne et par banque, mais non pas par compte. Exemples :
  1. Vous possédez deux comptes dans la même banque : l’indemnité perçue sera de maximum 100.000€, selon le montant placé sur les comptes.
  2. Votre partenaire et vous disposez de deux comptes dans la même banque : chacun percevra jusqu’à 100.000€, selon la somme présente sur les comptes.
  3. Vous avez deux comptes distincts dans deux banques différentes : vous recevrez ainsi jusqu’à 100.000€ par compte à terme.
Comme tout produit financier, le compte à terme a ses avantages et ses inconvénients. Connaître les pours et les contres de cette épargne à long terme vous permettra de savoir si c’est le produit qu’il vous faut, avant de vous lancer dans une comparaison.

Avantages Inconvénients
  • Les taux d’intérêt sont parfois plus élevés que ceux d’un compte épargne classique.
  • Il n’y a pas de frais de gestion, ni de droit d’entrée ou de sortie à l’échéance.
  • Le taux d’intérêt est connu à l’avance.
  • Vous avez la certitude qu’il ne baissera pas durant toute la durée déterminée
  • Argent bloqué pendant une durée prédéterminée.
  • Possibilité cependant de débloquer la somme et de retirer de l’argent, entraînant une indemnité de rupture.
  • Précompte mobilier de 30% prélevé dès le premier euro gagné.
  • Certaines banques fixent un montant minimum assez élevé.
Avant de prendre toute décision, il convient de bien comprendre la différence entre un compte à terme, permettant une épargne à long terme, et un compte d’épargne, accessible à tout moment. Pour avoir plus d’informations sur le deuxième produit, n’hésitez pas à vous rendre sur la page compte épargne :

Compte à terme Compte d’épargne
  • Montant généralement bloqué pour une certaine durée.
  • Retrait possible sous conditions.
  • Taux d’intérêt souvent supérieur à celui d’un compte épargne en raison du blocage de la somme.
  • Taux d’intérêt fixe.Précompte mobilier de 30% prélevé dès le premier euro gagné.
  • Argent accessible à tout moment.
  • Intérêts souvent inférieurs à ceux d’un compte à terme.
  • Fluctuation du taux d’intérêt.
  • Exonération d’impôt de la première tranche de 960€ issue des intérêts.


Vous l’aurez donc compris : il est préférable d’opter pour un compte à terme lorsque vous êtes certain de ne pas avoir besoin de la somme qui y est placée avant l’échéance. Il s’agit d’une excellente façon d’épargner à long terme.
Un bon de caisse équivaut à un prêt à la banque. En effet, en échange du placement d’une certaine somme sur le compte, elle vous paie des intérêts à des périodes prédéterminées. Cependant, vous devez vous acquitter d’une taxe, appelée précompte mobilier, sur ce revenu. Une fois l’échéance là, l’institution financière doit vous rembourser la somme empruntée. Étant donné que le taux d’intérêt du bon de caisse est fixé par le contrat, vous savez précisément ce qu’il vous rapportera. Par ailleurs, étant un taux brut, vous devez en déduire un précompte mobilier de 30%.
Tout comme les comptes à terme, les bons de caisse varient selon la durée, allant de 1 à 15 ans et requièrent généralement un montant minimum. Il est ainsi possible de distinguer quatre types :
  • Bon de caisse ordinaire : taux invariable et intérêts touchés chaque année.
  • Bon de capitalisation : les intérêts sont ajoutés au capital et non versés annuellement. Cela permet de produire des intérêts supplémentaires, que vous récoltez en plus du capital arrivé à échéance.
  • Bon de caisse à paiement périodique : les intérêts sont versés de façon régulière.
  • Bon de caisse à taux progressif : les taux des intérêts que vous recevez annuellement augmentent avec le temps.
Grâce au Fonds de garantie, votre bon de caisse est relativement sûr. En effet, en cas de faillite de la banque, vous êtes assuré à concurrence de maximum 100.000€. En Belgique, votre épargne est assurée (par personne et par banque), qu’elle soit placée sur un compte à vue, un compte épargne, un compte à terme ou un bon de caisse. Dépassé ce montant, il est préférable de la répartir dans plusieurs banques. Le bon de caisse subordonné (ou certificat subordonné), quant à lui, est risqué. Effectivement, en cas de faillite de l’institution financière, il n’est remboursé que lorsque les autres créanciers sont remboursés. Ici, le système du Fonds de garantie belge ne s’applique pas. Évidemment, afin de pallier cela, vous recevez des intérêts plus élevés que ceux d’un bon de caisse classique, tant le risque associé est plus important.

Nos conseils gratuits pour vous faire économiser de l'argent

Restez informés de l’actualité financière et de nos conseils pour économiser de l’argent en vous inscrivant à notre newsletter.