Menu

Comparez les offres de crédit immobilier en Belgique et faites des économies en trouvant le meilleur taux d'intérêt !

Grâce à nos outils de simulation, vous pouvez déterminer le budget à prévoir pour votre nouvelle habitation, quel montant vous pouvez emprunter, et comparer les taux d'intérêts des différentes banques pour choisir le meilleur crédit.

Comment fonctionne notre service de comparaison?

Etape 1
Etape 1

Nous vous demandons quelques informations

Sur base de votre projet et de votre situation personnelle et financière, nous déterminerons si vous êtes éligible pour un crédit auprès de l'un des prêteurs.

Etape 2
Etape 2

Vous comparez les taux

Nous vous donnerons un aperçu de l'ensemble des prêts hypothécaires auxquels vous pouvez prétendre, avec votre taux personnalisé. Nous vous conseillons de jouer avec ces différents éléments afin de trouver un prêt sur-mesure.

Etape 3
Etape 3

Vous introduisez votre demande de prêt via notre site

Lorsque vous aurez trouvé le prêt idéal, vous pourrez en faire la demande auprès du prêteur de votre choix via TopCompare.be.

Tout savoir sur le prêt hypothécaire en Belgique

Un crédit immobilier, aussi appelé crédit hypothécaire ou prêt hypothécaire, est un emprunt effectué dans le but de financer l'achat d'un bien immobilier comme une maison, un appartement, ou un terrain à batir pour votre future habitation.

Pour ce type de prêt, les banques ou organismes de crédit imposent certaines conditions afin de réduire les risques de ne pas être remboursés. Tout d'abord, votre bien acheté constituera une garantie pour la banque (c'est ce qu'on appelle l'hypothèque). Cette hypothèque permet à la banque de se saisir du bien acheté pour récupérer l'argent prêté en cas de non remboursement.

Il y a plusieurs éléments à prendre en compte pour déterminer le montant que vous pouvez emprunter pour l'achat d'un bien immobilier. Généralement, il s'agit d'un montant élevé, et les organismes de crédit sont donc très prudents et doivent s'assurer de votre solvabilité, c'est à dire votre capacité à pouvoir rembourser toutes vos mensualités pour le montant emprunté.

Avant d'acheter un bien immobilier et de contracter un crédit, vous aurez besoin de connaître plusieurs choses :

  1. Le montant que vous pouvez vous permettre d'emprunter - Vous pouvez déterminer ce montant à l'aide de notre outil de simulation.
  2. Le prix du bien souhaité - Vous pouvez déterminer quel type de bien vous pouvez vous offrir grâce à notre simulateur dédié.
  3. Le coùt total de votre projet (et ce compris les frais de notaire et les droits d'enregistrement) - Vous pouvez déterminer le total des coùts via notre simulateur de plan financier.

Le montant que vous pouvez emprunter dépend de plusieurs facteurs. Il faut notamment tenir compte de:

Avant qu'un prêteur n'accepte votre demande, il examinera d'abord les critères suivants :
  • La valeur de la propriété que vous souhaitez acheter. Celle-ci est déterminée par un expert immobilier
  • Votre apport personnel (vos fonds propres)
  • La garantie que vous offrez (hypothèque).
  • Votre capacité de remboursement (en fonction de vos revenus disponibles, de vos dettes/revenus et de votre situation professionnelle).

La première étape est donc de déterminer l'ensemble de vos revenus nets et de vos charges récurrentes (comme un prêt personnel en cours par exemple) pour savoir quel montant vous pourrez rembourser mensuellement. De manière générale, il est recommandé que le montant à rembourser chaque mois ne dépasse pas le tiers de vos revenus mensuels net, afin de maintenir une stabilité financière suffisante. Vous pouvez choisir, pour le même montant, une durée plus ou moins longue, et donc des remboursements mensuels plus ou moins élevés. Le remboursement d'un crédit immobilier se fait sur une période allant en moyenne de 10 à 30 ans. Plus la période est longue, plus les mensualités seront faibles, mais gardez bien en tête que le taux d'intérêt est généralement plus élevé pour les périodes plus longues. Il s'agit donc de trouver l'équilibre entre le montant du prêt demandé, la durée de remboursement, et le taux d'intérêt qui en découle. Plus la période est longue, plus les mensualités seront faibles, voire suffisament faibles pour envisager un crédit immobilier plus important, mais les taux d'intérêts seront plus élevés aussi.

Avec notre outil de comparaison, vous pouvez très rapidement comparer les taux personnalisés proposés par chaque banque en fonction du montant souhaité et de la durée de remboursement.

L’achat d’un bien immobilier, que ce soit une maison, un appartement ou même un terrain à bâtir n’est pas toujours facile. En effet, étant donné la conjoncture actuelle, les prix ne cessent d’augmenter. Par conséquent, il est souvent nécessaire de souscrire à un crédit hypothécaire pour acquérir un tel bien. Cependant, un prêt hypothécaire n’est pas à prendre à la légère tant la durée de remboursement est longue. Elle varie généralement entre 10 et 25 ans.

Avant de souscrire à un prêt immobilier, il est important de comparer les offres. Vous pouvez vous rendre en personne dans les agences de différentes institutions bancaires afin de poser les questions et de comparer les offres en direct. Cela vous prendra cependant beaucoup de temps.

Attention

Après avoir introduit votre demande de crédit immobilier, vous devrez apporter une garantie à votre prêteur. Celle-ci se traduit généralement par l’hypothèque de votre futur bien, conclue chez un notaire au moyen d’un acte signé. Habituellement, les frais de notaire et les honoraires sont à payer en fonds propres. Si vous souhaitez acheter un bien immobilier, le prêteur transmet l’argent à votre notaire qui paye ensuite le vendeur, après la signature de l’acte. S’il s’agit d’un projet de construction ou de rénovation, l’organisme financier vous transférera directement l’argent par tranches et sur base de factures acquittées, de devis signés ou encore de reçus prouvant l’achat de matériaux.

Lorsque le prêt a été octroyé et que vous remboursez vos mensualités régulièrement, vous pourriez vouloir réduire le montant de vos mensualités en échange d'un allongement de la période de remboursement. Ou à l'inverse, "accélérer" le remboursement en versant des plus grosses mensualités, et ainsi vous acquitter de votre dette plus rapidement. C'est tout à fait possible, mais avec l'accord de votre prêteur. Attention cependant, modifier les conditions de remboursement de votre crédit immobilier implique des frais de dossiers additionnels.

Au fur et à mesure que le temps passe, les taux hypothécaires demandés par les banques peuvent baisser. Si vous avez emprunté à taux fixe, vous continuerez cependant à rembourser votre crédit au taux convenu lors de la signature du contrat. Ce qui peut-être frustrant. Une solution existe : Demander une clôture du crédit initial pour contracter un nouveau prêt pour le solde restant, à un taux plus avantageux. En d'autres termes, vous empruntez de l'argent pour rembourser votre prêt, mais à un taux plus intéressant. Il est cependant essentiel de bien lire les clauses de votre contrat et de prendre contact avec votre prêteur, qui vous détaillera les différents frais liés à la liquidation de votre crédit. Généralement, votre notaire demandera à la banque le décompte financier à une date définie. Si le prêt hypothécaire est remboursé à cette date, les mensualités futures seront annulées : plus d’intérêts ni de capital (déjà remboursé) à payer. Et n’oubliez pas que votre nouveau prêt immobilier engendrera, lui aussi, des frais de dossiers, d’hypothèque, etc. Soyez donc attentif et ne changez pas de contrat sur un coup de tête.

Vous vendez votre maison et en parallèle vous avez trouvé le logement de vos rêves, au même prix. Seul problème, vous n'aurez pas récupéré le montant de la vente de votre ancienne maison à temps pour acheter la nouvelle. Comment faire ? En empruntant l'argent nécessaire à l'achat du nouveau bien, et en remboursant cet emprunt aussitôt l'ancienne maison vendue ! C'est qu'on appelle alors un crédit pont. Un crédit pont est une façon simple de compenser le délai entre l'achat d'une nouvelle maison, et la vente de l'ancienne. Il s'agit d'un montant octroyé assez rapidement, et remboursé tout aussi vite, lorsque votre ancienne maison est vendue (et que vous avez donc récupéré l'argent de la vente pour rembourser votre crédit pont).

Dans le cas d'un crédit pont, vous ne remboursez pas le capital pendant la durée du prêt, mais vous réglez la totalité du montant à l'échéance. Pendant la durée du prêt, vous ne payez en effet que des intérêts.

Lorsque vous contractez un prêt hypothécaire, vous devez payer des frais sous forme d'intérêts. Vous avez le choix entre deux types de taux d'intérêt différents : un taux fixe et un taux variable.

Taux d'intérêt fixe

Un taux d'intérêt fixe signifie que le taux d'intérêt fixé au début du prêt reste le même pendant toute la durée du prêt. Si vous contractez votre prêt au moment où les taux d’intérêts sont bas, cela peut être avantageux: en effet, une augmentation du taux d'intérêt n'aura pas d'effet sur vos mensualités. Vous ne pourrez cependant pas bénéficier d'une baisse de votre taux hypothécaire si les taux deviennent encore plus avantageux.

Taux d'intérêt variable

Si vous optez pour un taux d'intérêt variable, l’évolution de votre taux dépendra du marché, il est donc susceptible d’augmenter ou de baisser. L'importance de l'impact sur vos paiements mensuels dépendra alors de la formule variable que vous avez choisie.

Si vous optez pour un prêt hypothécaire à taux d'intérêt variable, la banque vous proposera généralement un taux de départ plus bas que si vous optez pour un taux d'intérêt fixe. Sachez que le taux d'intérêt peut au maximum doubler : les fluctuations de vos remboursements sont donc tout de même limitées.

La variation maximale du taux d'intérêt pour chaque révision est fixée dans le contrat. Elle peut par exemple être limitée à 2%. C'est ce qu'on appelle le "cap".

Un taux d'intérêt variable est particulièrement intéressant lorsque les taux d'intérêt sont élevés ou que l'on prévoit une très faible augmentation des taux pendant la majeure partie de la période de remboursement.

Il est également possible de combiner un taux d'intérêt fixe avec un taux d'intérêt variable. Dans ce cas de figure, la période de taux d'intérêt fixe est suivie d'une période de taux d'intérêt variable. Le prêt 10/5/5 en est un bon exemple: le taux d'intérêt est fixé pour 10 ans et peut ensuite être modifié tous les 5 ans.