Pret

Que faire en cas de refus de prêt ?

Par Pauline le Hardy le 2 novembre 2017 | Temps de lecture : 4 minutes

refus

Vous avez besoin d’un crédit pour une nouvelle voiture, pour démarrer votre activité, ou pour réparer votre toit qui fuit, mais la banque vous le refuse. L’argent étant le nerf de la guerre, vous êtes bien sûr mécontent et prêt à livrer bataille avec votre banquier. Avant de sortir votre bâton, il est nécessaire de comprendre les raisons d’un refus pour pouvoir rebondir et sortir gagnant d’une nouvelle demande.

Les banques peuvent être très réticentes quant à l’octroi d’un crédit : cela représente un risque pour elles et également pour vous. Les banques ont tendance à vouloir éviter le surendettement des particuliers ainsi que le non remboursement des sommes empruntées. Cela peut se comprendre, pourriez-vous prêter de l’argent à quelqu’un en sachant pertinemment qu’il ne pourrait pas vous le rendre ?

Malgré cela, la Centrale des Crédits aux Particuliers (CCP) à la fin de l’année 2015 à enregistré plus de 6.2 millions d’emprunteurs ainsi que 11.2 millions de crédits.

Votre demande de prêt peut avoir été refusée pour les raisons suivantes :

1. Vous figurez sur la liste noire 

Malheureusement vous êtes enregistré au fichier de la CCP. Cette centrale doit être consultée par les prêteurs avant d’octroyer un nouveau crédit. En effet, dès la signature d’un contrat de crédit de consommation ou d’un contrat hypothécaire le préteur est obligé par la loi de communiquer l’identité de l’emprunteur ainsi que les caractéristiques du contrat. Si l’emprunteur fait face à des difficultés de remboursement, le prêteur devra l’inscrire sur la liste noire sous certaines conditions. En effet, tout retard de remboursement, ou non paiement d’une dette de plus de 3 mois après son échéance doit être signalé par le préteur à la Banque Nationale.

Vous pouvez également avoir un refus de prêt car vous êtes fiché sur une seconde liste noire. Cette liste est appelée les enregistrements non régis. Cette liste est distincte du fichier de la CCP, en ce qu’elle enregistre uniquement les données des défauts de paiement des contrats de crédit et engagements en contentieux qui ne sont pas repris par la CCP. Ces derniers doivent être conclus à des fins privées ou professionnelles par des personnes physiques. Les données ne sont communiquées qu’en cas de défaut de paiement de plus de 3 mois.

Par conséquent, si vous êtes inscrit sur au moins une de ces deux listes, il est normal que vous n’ayez pas obtenu votre crédit, les banques n’étant pas autorisées à vous l’accorder.

2. Vous n’avez pas le bon profil 

Si vous avez moins de 25 ans et que vous êtes sans emploi, sans garant, sans patrimoine et à découvert 11 mois sur 12 mois, votre demande de crédit sera sûrement été refusée. Les banques n’apprécient pas les profils instables.

De ce fait, l’âge, le nombre d’enfants, le revenu, ainsi que la capacité d’épargne sont des critères importants pour l’octroi de prêts. Les faillites passées, la difficulté de remboursement d’un ancien crédit ne jouent malheureusement pas en votre faveur. Par conséquent, les établissements de crédit privilégient de meilleurs profils tels qu’un emprunteur avec une stabilité professionnelle (CDI), des revenus élevés et suffisants ainsi qu’une capacité à épargner.

3. Votre budget n’est pas adapté 

Le banquier se doit de vérifier votre profil et surtout la gestion de votre budget. Il examine notamment si le niveau d’endettement est trop élevé par rapport à ce qu’il vous reste pour vivre. Avant de vous accorder une certaine somme, le banquier vérifiera vos dépenses et examinera s’il vous reste suffisamment d’argent pour vivre et payer votre crédit en même temps. De ce fait, le montant demandé est très important. En effet, celui-ci peut être excessif compte tenu de vos revenus insuffisants ou irréguliers.

La banque qui n’a pas été emballée par votre profil ne l’est également pas par votre garant ou votre co-emprunteur. En effet, si ces derniers ont le même profil que vous, il n’est pas étonnant que votre demande soit refusée.

Maintenant que vous avez les principales raisons du refus de votre crédit, voyons les solutions vous permettant de mettre toutes les chances de votre coté lors de votre prochaine demande.

refus

4. Que faire si vous êtes interdit bancaire 

Il y a peu de choses à faire à part laisser du temps au temps. En effet, dès la régularisation de votre ancien prêt c’est à dire dès le paiement des sommes dues, vous devrez attendre un an. Il s’agit de la durée du retrait de votre nom sur la liste noire de la CCP. Passé ce délai, vous aurez donc la possibilité de demander un crédit sans que les prêteurs ne vous retrouvent sur liste noire. Cependant, si vous ne réglez pas vos dettes, vous serez fiché pendant 10 ans au maximum et pourrez difficilement demander un crédit durant cette période.

  • Allez voir un autre groupe bancaire

En effet, chaque établissement bancaire possède ses critères. D’ailleurs, ces derniers ne sont pas les mêmes selon le prêt que vous demandez. A cela s’ajoutent également les différentes politiques de la banque ainsi que le contexte. Si vous êtes refusé par la banque X, vous pouvez très bien être accepté par la banque Y. Par conséquent, n’hésitez pas aller voir ailleurs. Notre outil de comparaison de prêt peut vous y aider.

  • Offrez des garanties 

Si vous pensez que vous n’inspirez pas confiance à votre banquier, n’hésitez pas à faire appel à des cautions. Ces dernières doivent être bien plus fiables que vous et avoir un profil stable. En effet, il est nécessaire qu’elles possèdent un emploi, un salaire stable ainsi qu’une capacité à rembourser suffisante. Elles ne doivent par conséquent ne pas avoir eu des problèmes avec les banques. Ces garanties ou cautions peuvent par exemple être vos parents, vos grands-parents ou vos amis riches.

  • Mettre toutes les chances de son coté

Au moins 3 mois avant la demande de votre prêt, évitez d’être à découvert. Pour cela, prenez de bonnes habitudes: essayez de réduire vos dépenses et en équilibrant votre budget. Soyez fou, essayez même d’épargner si vous le pouvez.

  • Soyez prêt à réduire votre demande 

Si une somme semble trop difficile à obtenir, n’hésitez pas à réduire votre demande. En effet, si la banque refuse un montant qui lui semble excessif, notamment du fait de vos capacités limitées à rembourser, vous pouvez lui présenter un nouveau montant plus raisonnable. Vous mettrez alors de nouveau toutes les chances de votre coté.

  • Soyez patient 

Ce processus prend du temps donc soyez patient quant à la constitution et au traitement de votre dossier. Profitez de ce temps pour parcourir nos articles sur la gestion des finances personnelles et devenir un pro dans la gestion de votre budget.

Comparez les prêts en Belgique

Comparaison de plus de 30 institutions financières