Menu
Problème sur le site?
Problème sur le site? 02 740 43 35 Lun-ven, 9:30-17:30

Pret

Que faire quand vous ne pouvez plus rembourser votre crédit ?

Par Leslie Charabie le 27 December 2017 | Temps de lecture : 5 minutes

rembourser votre crédit

Un licenciement, un divorce, une maladie, autant de circonstances imprévues qui arrivent bien plus souvent que l’on ne l’imagine. Ces situations peuvent alors vous empêcher de rembourser votre crédit en cours. La Banque Nationale de Belgique a reporté, en octobre 2017, plus de 360.000 personnes ne parvenant pas à rembourser leurs crédits, soit pas moins de 5,7% des emprunteurs belges. Cela représente plus de 540.000 contrats de crédits défaillants (près de 5% des contrats conclus). Heureusement, depuis 2016, la situation semble s’améliorer légèrement. Mais que pouvez-vous faire si vous n’arrivez plus à rembourser votre crédit ?

Téléchargez notre guide spécialisé Nous vous expliquons tout sur les dettes

Voici quelques solutions susceptibles de vous aider à garder la tête hors de l’eau.

1. Faites appel à vos proches

Quand les difficultés financières commencent à se faire sentir et qu’il devient de plus en plus difficile de payer vos factures et de rembourser vos crédits, vous pouvez vous tourner vers vos proches. Ils peuvent, en effet, être susceptibles de vous aider en vous octroyant une avance financière. De cette manière, vous parviendrez à régler certaines choses.

2. Demandez de l’aide à votre prêteur

Lorsque vous faites face à des difficultés de paiement, n’hésitez pas à en informer votre prêteur. Ce dernier est susceptible de vous aider pour trouver une solution à l’amiable. Pour prendre contact avec votre lui préférez l’envoi d’un courrier recommandé dans lequel vous exposez vos difficultés financières. Par la suite, vous pouvez prendre rendez-vous avec lui ; il pourrait être susceptible de vous proposer :

  • Une extension de la durée du prêt avec de plus faibles mensualités
  • Une suspension temporaire du remboursement de votre crédit


Votre banquier peut donc trouver une solution pour réduire votre charge financière mensuelle. Cependant si ce dernier ne souhaite pas donner suite à vos demandes endéans le délai d’un mois, vous pouvez contacter le juge de paix . Ce dernier est susceptible de vous aider dans votre litige avec votre banquier. À noter qu’en cas de retard de paiement, la banque doit le signaler à la Banque Nationale.

Pensez à lire notre article : Que pouvez-vous encore faire en étant fiché sur la liste noire ?

Utilisez votre assurance incluse dans votre prêt

Lorsque vous avez des difficultés financières liées à une perte d’emploi ou un décès, vous pouvez également compter sur les assurances souscrites avec votre prêt.

D’ailleurs, vous avez la possibilité de souscrire à une assurance complémentaire auprès de votre banque. Cette assurance prêt permet de garantir le remboursement du prêt en cas notamment de décès de l’emprunteur. Pour les contrats de prêts importants tels que le crédit hypothécaire, la souscription à ce type d’assurance est quasi obligatoire.

En Wallonie et en Flandres, les pouvoirs publics proposent des assurances gratuites pour le remboursement d’un crédit en cas d’événements imprévus tels que la perte totale involontaire d’emploi ou l’incapacité totale et involontaire de travail. Ces assurances doivent être contractées dans un temps limité suivant la conclusion du prêt. Elles sont réservées aux contrats de prêts hypothécaires destinés à acheter, habiliter, restructurer et construire un logement sous certaines conditions :

  • En Flandres : c’est « Verzekering Gewaarborgd Wonen », cette assurance doit être contractée durant l’année qui suit l’utilisation du capital. Elle est valable durant 10 ans. N’hésitez pas à voir les autres conditions sur leur site internet.
  • En Wallonie : une assurance gratuite contre la perte des revenus est offerte. Elle doit être conclue dans les 6 mois suivant la conclusion du crédit. L’assurance couvre le remboursement du crédit à hauteur de 6.200 euros par an pour une durée maximum de 3 ans. La perte de revenu doit intervenir dans les 8 premières années du crédit. N’hésitez pas à voir plus en détails les conditions sur leur site internet.

Dans le cas où vous avez souscrit à des assurances annexes pour votre prêt, n’hésitez pas à les faire jouer. Pour cela, référez-vous à votre contrat d’assurance pour connaitre les conditions de prise en charge. N’hésitez pas également à prendre contact avec votre assureur.

Demander de l’aide à d’autres organismes

Outre votre banque voici les différentes possibilités qui s’offrent à vous :

  • Introduire une demande auprès du juge de paix pour qu’il vous accorde des facilités de paiements : cette procédure ne peut être introduite qu’après un délai d’un mois suite à votre demande au prêteur de vous accorder des facilités de paiements. Le silence du prêteur durant ce mois vaut donc refus.
  • Prendre contact avec le service de Médiation des dettes : la Médiation des dettes est une méthode non contentieuse qui permet de négocier des délais de remboursement, des réductions des intérêts et des pénalités de retard entre l’emprunteur et le porteur. Elle permet de servir au mieux leurs intérêts et de trouver un compromis. De plus, elle permet de déterminer un équilibre entre les charges, vos dettes ainsi que vos dépenses nécessaires.  Cette médiation est exécutée par des avocats, huissiers, notaires, services publics ou privés agréés. Si un compromis est trouvé entre les deux parties une convention est signée, détaillant leurs obligations respectives. Dans le cas contraire, vous aurez la possibilité de faire appel au juge de paix
  • Avoir recours au règlement collectif des dettes : c’est une procédure judiciaire qui a eu lieu devant le tribunal du travail. Elle représente une solution pour sortir de la spirale de la dette. D’ailleurs, elle est réservée aux personnes physiques non commerçantes qui se trouvent dans une situation d’accumulation de dettes et qui font face à de grave difficultés financières. Le juge décidera de votre admissibilité à cette procédure. Dans ce cas là, un médiateur de dettes agréé sera choisi. Ce dernier percevra vos revenus et vous redistribuera le nécessaire indispensable à la gestion d’un ménage. L’avantage de cette procédure est que toutes les mesures coercitives (saisie de salaire etc.) sont suspendues. La durée maximum est de cinq ans. Durant cette période, le juge de paix a la possibilité de procéder notamment à des réductions de dettes.

Et celui-ci : 6 conseils pour garder vos dettes sous contrôle

Évitez un autre prêt pour rembourser votre crédit

Beaucoup de personnes pensent que rembourser leur crédit actuel en souscrivant à un autre prêt est une bonne idée. Cependant, en prenant un autre prêt vous devrez également payer des intérêts supplémentaires. Par conséquent, vous serez susceptible d’accentuer votre endettement. Soyez donc vigilant !

Vous pouvez tout de même choisir de rassembler vos différents prêts en un seul prêt avec une plus longue durée ; ceci est appelé un prêt de consolidation de la dette. Notez ici aussi que vous devez tout de même avoir avec les capacités pour rembourser votre crédit.

Jetez un oeil à celui-ci : Dans quelle situation avoir recours à la consolidation de dettes ?

Par conséquent, si vous vous retrouvez dans une situation où vous n’arrivez plus à rembourser votre crédit, n’attendez pas le cercle vicieux du surendettement pour demander de l’aide.

Comparez les prêts en Belgique

Comparaison de plus de 30 institutions financières